Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements

 
 
Article 1 à 10 sur 133    ·   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::  

 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
LES CHEFS-D'OEUVRE DU 21é SIECLE : ALPHABET

Philippe Jaffeux : un poète sur le place des nombres

LES CHEFS-D'OEUVRE DU 21é SIECLE : ALPHABET Philippe Jaffeux : un poète sur le place des nombres   Après plusieurs entrées dans le labyrinthe d'Alphabet, sans qu'aucun fil d'Ariane -unicursal -ait pu physiquement et m'ait mentalement résolue à définitivement en sortir, je souhaiterais ici en exprimer certaines impressions persistantes de lectures. Pour reprendre infidèlement Jean- Luc Godard, on ne s'exprime qu'à partir de ce qui nous imprime...Et il est notoire que cet immense opus de forma A4 de Jaffeux, constitué de pas moins de 394 pages et dont la densité ajoute au volume linéaire, invite à la relecture, le lecteur se  retrouvant tel passant devant le sphinx pour tenter d'en résoudre l'énigme. Or une réponse à l'énigme, dans l'œuvre monstrueuse de Jaffeux, ne saurait être   Lire plus...

De : Murielle Compère-Demarcy   Lancer une recherche
Par : https://www.editionstinbad.com/presse
Revue Tinbad n°4
5, rue des Beaux-Arts
75006 PARIS

 


 

Article sur Sur Glissements - (Tout afficher)
Une lecture - Philippe Jaffeux - Glissements

UNE LECTURE Philippe Jaffeux - Glissements   Philippe Jaffeux et ses jaffeurismes, suite... Toujours très polifique Philippe Jaffeux vient de publier aux éditions Lanskine Glissements. Toujours le même mode opératoire une multitude de phrases sorties d'on ne sait quel cerveaugiciel en surchauffe, mis en forme façon Oulipo. Un renouvellement incessant d'exercices de style à la recherche d'une langue à réinventer et d'une écriture à faire exploser. Une sorte d'Ecriture mutante d'un monde illusoire et d'un temps inconnu. Mais ce recueil ne se résume pas à cet exercice de style. C'est une vraie réflexion sur les glissements de formes et leur impact sur la langue. Et ces glissements de langue opèrent aussi quelques dérapages dans notre façon de lire et donc d'appréhender ces textes.  Car attention, ici   Lire plus...

De : Denis Heurdré   Lancer une recherche
Par : Infinie Géolocalisation du Doute N°6
Source article : http://denisheudre.free.fr/pdf/IGD06_Oct17.pdf

 


 

Article sur Sur Glissements - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Glissements, Éditions Lanskine

Ce qui fait de moi un lecteur c’est ma capacité mentale à associer les lettres d’un alphabet à des syllabes, de joindre les syllabes pour former des mots tout en leur donnant le rythme propre et nécessaire à la langue dans l’espoir de reconnaitre un sens, voire plusieurs. Outre les outils mis à ma dis-position: lettres, mots, ponctuation, règles grammaticales et autres conventions du même ordre, je m’appuie pour lire un texte sur toutes mes autres lectures, retournant parfois aux toutes premières où déchiffrer l’emportait sur reconnaître et comprendre. Avec « Glissements », Philippe Jaffeux habitué à entrainer ses lecteurs sur la piste des expériences de lecture peu communes où les règles et le sens des phrases semblent être les fruits aléatoires d’un jeu de hasart franchit une nouvelle   Lire plus...

De : Lieven Callant   Lancer une recherche
Par : https://revue-traversees.com
Source article : https://revue-traversees.com/2017/11/18/philippe-jaffeux-glissements-editions-lanskine-2017-55-pages-12e/

 


 

Article sur Sur 26 Tours - (Tout afficher)
Articulons le geste d'écrire avec la rotation d'un livre détraqué

Pour son nouveau livre intitulé « 26 tours »(éditions plaine page, 10 €), Philippe Jaffeux renoue avec le premier O / L’AN à savoir les vers logés dans une forme. Du O et de la forme en CD, il passe au carré mais un carré qui se déplace en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre si bien que si on feuillète le livre à toute vitesse avec le pouce, l’objet semble en effet se déplacer car basé sur tout principe cinématographique, ce qui n’est pas étranger à l’auteur par son itinéraire universitaire : il a fait des études de cinéma. L’obsession du chiffre est la même : 26 textes donc, contenant 6 « aphorismes » chacun. Le contenu se focalise sur la thématique du mouvement en cours. La tautologie est un moyen chez Jaffeux de surligner. Ce qui   Lire plus...

De : Françoise Favretto   Lancer une recherche
Par : https://chronercri.wordpress.com
Source article : https://chronercri.wordpress.com/edition-en-ligne-2/

 


 

Article sur Entretiens - (Tout afficher)
Une question à Philippe Jaffeux

On en dira toujours trop sur la vie des écrivains et artistes, alors qu’il est assez rare qu’ils aient été lus avec une véritable acuité. La biographie, elle, est peut-être dans l’oeuvre (il est bon que l’oeuvre fasse quelquefois une rencontre). Zone Critique vous propose dans cette perspective deux fois par mois un entretien avec un écrivain, un artiste ou autres bienfaiteurs de l’humanité. Aujourd’hui, une question à Philippe Jaffeux. Zone Critique : Peux-tu nous dire à quelle question tu ne peux offrir aucune réponse ? Philippe Jaffeux : Toutes et aucune. Entretien réalisé par Christophe Esnault

De : Christophe Esnault / Philippe Jaffeux   Lancer une recherche
Par : http://zone-critique.com
Source article : http://zone-critique.com/2017/09/24/entretien-avec-philippe-jaffeux/

 


 

Article sur Sur Glissements - (Tout afficher)
Trois livres de Philippe Jaffeux par Christophe Stolowicki

Déferlante happant sans perdre souffle la raison en ses déraisons, sporadiquement délassant sa tension aporétique en un martèlement de rimes, parfois au feu nourri d’allitérations rétractant l’anaphore, à bout de sens en un déni lâchant la bride au son, Jaffeux. Il nous revient sous les spécieuses espèces d’un livre-objet, d’une plaquette et d’un épais volume parus à peu d’intervalle. Deux, le morceau de bravoure où rien, strictement rien ne distingue « N°1 » et « N°2 » les dialoguistes fictifs d’un théâtre abstrait sinon l’élan à sourdre haleine d’une reprise, d’une déprise de la balle au bond de demi-volée, quand sans amortie ni chandelle, lob de lobes décérébrants, s’enchaînent des   Lire plus...

De : Christophe Stolowicki   Lancer une recherche
Par : https://www.sitaudis.fr
Source article : https://www.sitaudis.fr/Incitations/trois-livres-de-philippe-jaffeux.php

 


 

Article sur Sur Glissements - (Tout afficher)
Glissements de Philippe Jaffeux par François Huglo

Occupant seule la première ligne, la première lettre n’en est pas une, c’est un trait ondulé —vague de vie, puisqu’il n’est pas plat— fragment d’horizontale infinie et vibratile. Particulaire et vibratile, comme la lumière. Elle reviendra, à intervalles réguliers, ponctuer le texte. Dans le premier (pré)nom, Adib, il y aurait Abcd si le c n’était pas remplacé par un i. Les autres (pré)noms, chacun sujet d’une proposition, naissent d’un mot de la proposition précédente, qui leur donne leur initiale : Orkul naît de débOnnaire, Izar de incompréhensIble, Tejat de trajecToire, Giena de lanGue. Le (pré)nom apparaît juste au-dessous de la lettre qui l’engendre. Ces croisements par une seule lettre, qui ne sont pas situés en bout de lignes, ne peuvent être appelés rimes. On   Lire plus...

De : François Huglo   Lancer une recherche
Par : https://www.sitaudis.fr
Source article : https://www.sitaudis.fr/Parutions/glissements-de-philippe-jaffeux.php

 


 

Article sur Sur 26 Tours - (Tout afficher)
Et pourtant elle tourne !

Il est des lectures plus réjouissantes que d’autres, des expérimentations visuelles et verbales qui visent dans le mille. Le dernier recueil poétique de Philippe Jaffeux, 26 tours, publié aux éditions Plaine page, en fait sans nul doute partie. De format carré, qui n’est pas sans rappeler la forme même d’une pochette de vinyle, l’ouvrage comporte vingt-six textes incluant chacun six propositions – six énoncés dans lesquels le présent a une valeur performative, comme si le simple fait d’énoncer mettait en branle un mécanisme sans fin dont l’écriture ne serait que le moteur. Chacun de ses textes est contenu dans un carré qui, d’une page à l’autre, pivote dans le sens des aiguilles d’une montre. La lecture s’en trouve désorientée, ou plutôt   Lire plus...

De : Olivier Rachet   Lancer une recherche
Par : http://olrach.overblog.com
Source article : http://olrach.overblog.com/2017/09/et-pourtant-elle-tourne.html

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
PHILIPPE JAFFEUX : UNE MÉTAPHYSIQUE DE L'INFINI

PHILIPPE  JAFEUX : UNE METAPHYSIQUE DE L'INFINI   « Le but de mes écris pourrait se limiter, pour le mieux, à exprimer l'infime partie d'un tout relié à un rythme cosmique. » Philippe Jaffeux, Ecrit parlé    C’est une grande chance pour un chercheur de textuel que de tomber sur quelque chose de proche de ses préoccupations ; cela lui amène de nouvelles  munitions pour son propre travail. C’est la fortune qui m’est arrivée du ciel en lisant l’éblouissant Excès de langages de Jean-Louis Houdebine juste avant que de dévorer Courants blancs et Autres courants de Philippe Jaffeux. Il m’est aussitôt apparu comme une évidence le titre de ce texte car il faudrait être bien aveugle pour ne pas voir que l’œuvre de Jaffeux continue, seule ou presque , le travail sur   Lire plus...

De : Guillaume Basquin   Lancer une recherche
Par : https://www.editionstinbad.com/presse
Revue Tinbad n°4
5, rue des Beaux-Arts
75006 PARIS

 


 

Article sur Sur Glissements - (Tout afficher)
Spéciale Philippe Jaffeux, par Christophe Stolowicki

Trois livres parus à peu d’intervalle : un épais volume, une plaquette haute, un livre-objet. De « IL » en « nous » deux personnages en quête d’auteur croisent décroisent un écrivain prolifique, « protéiforme », happant l’émulation de ses lecteurs. « Les inachèvements inacceptables de son inaction inavouables inaugurent l’inamovibilité » d’un, apophatique qui démontre sinon l’existence de Dieu celle de son suppôt, sautant l’obstacle de l’automaticité de la négation de clocher en clocher d’un steeple-chase alternatif, d’antiphrase en paraphrase, de triple à quintuple dérobade. Son nuancier de l’être épris deglissements, pris de convulsions, une colossale performance le laboure en boustrophe.   Lire plus...

De : Christophe Stolowicki   Lancer une recherche
Par : http://www.t-pas-net.com/libr-critique/
Source article : http://www.t-pas-net.com/libr-critique/chronique-speciale-philippe-jaffeux-par-christophe-stolowicki/

Article 1 à 10 sur 133    ·   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::