Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre

 
 
Article 1 à 10 sur 101    ·   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::  

 

Article sur Sur Entre - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux ou la poésie fracturée

Philippe Jaffeux ou la poésie fracturée Comme il reste difficile d’englober l’expression entière du dernier recueil de Philippe Jaffeux, on pourrait accéder cependant à cette œuvre poétique grâce à deux moyens : une étude horizontale et une étude verticale, car les deux lignes de lecture sont souhaitables. Et tout d’abord, au niveau horizontal, où l’on voit à l’œuvre une fracture du poème, des écrits discontinus par des dispositifs graphiques divers – qu’il s’agisse de triangles/mastabas, ou de carrés/formes suprématistes, ou encore de cercles/trous – on devine là une éruption formelle, un jaillissement graphique. De fait, nous sommes confrontés au hasard, à un certain hasard – comme un coup de dés – mais surtout confrontés à une   Lire plus...

De : Didier Ayres   Lancer une recherche
Par : http://www.lacauselitteraire.fr
Source article : http://www.lacauselitteraire.fr/entre-philippe-jaffeux

 


 

Article sur Sur Entre - (Tout afficher)
Entre par Lieven Callant

J’ai toujours pensé qu’écrire un poème consistait à orchestrer savamment la réalité que le poète choisissait avec science les moindres syllabes, ajustait les mots aux phrases, les phrases aux rythmes et les rythmes aux idées. Le poème naissait de ses sens, vivait dans les lectures (même silencieuses) que l’on pouvait en faire. Le poète serait une sorte de devin, de Sibylle ajustant son texte à la virgule près. Philippe Jaffeux bouscule ces certitudes. Le poète est un lanceur de dés (deux dans ce cas-ci). Le jeu de l’écriture est confié au « hasart». La valeur accordée aux mots est toute relative, ils sont interchangeables et peuvent se répéter à intervalles plus moins réguliers. Dès lors le langage devient une machine qui répond à des impulsions. Elle   Lire plus...

De : Lieven Callant   Lancer une recherche
Par : https://traversees.wordpress.com
Source article : https://traversees.wordpress.com/2017/03/16/philippe-jaffeux-entre-lanskine-2017-69pages-12e/

 


 

Article sur Sur Entre - (Tout afficher)
Entre

Philippe Jaffeux casse les cordeaux de la textualité. Dès lors le fil du discours en devient électrique. Et sans guideline autour. L’auteur introduit des interstices moins géométriques qu’érotiques. Quoi que… Hors cosses le texte est à la fête tant l’auteur ne se contente pas de le court-circuiter ce qui le tuerait. A l’inverse il l’oxygène loin de tout modèle. Chaque phrase n’est plus la captive consentante du logos. Si bien que s’y inscrit sur la pulpe de silence des veines qui s’affolent au sein de la fable de la présence. L’auteur demeure comme toujours en effraction sur des chemins de traverse pour une jouissance buissonnière du texte. Relieur de désirs formulés (ou non) il sait mesurer les soif et repasser la pliure des ombres dans les enlacements ou les éloignements. La littérature n’est   Lire plus...

De : Jean Paul Gavard Perret   Lancer une recherche
Par : http://e-litterature.net/page2.php
Source article : http://www.e-litterature.net/publier3/spip/spip.php?page=article5&id_article=1023

 


 

Article sur Sur Entre - (Tout afficher)
Entre par Christophe Stolowicki

Happés par des pronoms tournant comme les signes du zodiaque, des verbes de neutralité critique « transporte[nt] » les substantifs d’une prosopopée géante, d’une garden-party de l’abstrait. En peu d’années instillant sa façon dans le paysage de la poésie contemporaine, écrivant couramment naguère dans son étouffoir lumineux aux trois ou quatre temps du syllogisme en combinatoire aporétique d’antonymes, comme nos classiques en alexandrins, Philippe Jaffeux ajoure ici sa prose de blancs variables en guise de ponctuation – renvoyant le point aux vieilles lunes, l’exclamation, la suspension aux affres d’un cinéma muet ; ainsi que de calligrammes interstitiels il évide ses pages de triangles, cercles, carrés de silence, trous blancs cannibales faisant office de bottes d’enjambement, conjugue son   Lire plus...

De : Christophe Stolowicki   Lancer une recherche
Par : http://www.t-pas-net.com/libr-critique/
Source article : http://www.t-pas-net.com/libr-critique/chronique-philippe-jaffeux-entre-par-christophe-stolowicki/

 


 

Article sur Sur Entre - (Tout afficher)
Entre par François Huglo

Entrons dans le jeu musical des intervalles, interlignes, interstices de l’espacement joué aux dés. Le procédé de composition relève de la parenté entre point (et ponctuation), poing, et poignée, qui apparaît dans la définition, par le Gaffiot, du mot latin punctum : « piqûre, stigmate [au fer rouge], petit trou fait par une piqûre, ouverture dans une conduite d’eau et la quantité d’eau qui s’en écoule, petite tache, point [signe de ponctuation], point mathématique, instant, vote, point du fléau de la balance qui indique l’équilibre, coup de dés ». Le texte est en effet troué, poinçonné, « par empreinte de trois formes transcendantes : le cercle, le carré et le triangle », tracées à l’emporte pièce, et ponctué   Lire plus...

De : François Huglo   Lancer une recherche
Par : http://www.sitaudis.fr
Source article : http://www.sitaudis.fr/Parutions/entre-de-philippe-jaffeux.php

 


 

Article sur Sur Entre - (Tout afficher)
Ensorcellement et cool frénésie

Sans quit­ter l’écriture, Jaf­feux pour­suit son détour­ne­ment (et non seule­ment de ponc­tua­tion) à tra­vers des réité­ra­tions et reprises. Au lieu de diluer le pro­pos, elles le mettent en ten­sion par effet de ver­tige. Adepte au besoin de l’essence numé­rique, le poète tra­ves­tit le mou­ve­ment de la langue et sa pré­ten­due inno­cence au pro­fit d’un désordre « trans » inin­ter­rompu et agencé selon un coup de dé qui ne doit rien au hasard.  Le poète reste en cela fidèle à Mal­larmé et à ces maîtres du jeu dont le but n’est pas d’étouffer les mots sous le sens mais d’y créer des inter­stices. Bref, l’écriture n’est plus repro­duc­tion   Lire plus...

De : Jean-Paul Gavard-Perret   Lancer une recherche
Par : http://www.lelitteraire.com
Source article : http://www.lelitteraire.com/?p=28536

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
A propos d'Ecrit parlé de Philippe Jaffeux par Guy Chaty

A propos d'Ecrit parlé de Philippe Jaffeux par Guy Chaty L'œuvre, en gestation, de Philippe Jaffeux (courants blancs puis autres courants, dans L'Atelier de l'Agneau, Alphabet dans Passage d'encres, entre 2011 et 2014) intéresse de plus en plus de poètes et de revues, sur papier ou en ligne. Philippe Biget et moi même avons présenté cet auteur original dans notre revue Poésie/première, n°56, juin 2013. La naissance de cette écriture expérimentale, utilisant l'ordinateur, pouvait étonner un lecteur habitué à d'autres cheminements. Cet entretien avec Béatrice Machet que nous évoquons ici, pourra certainement éclairer le lecteur sur cette démarche très personnelle mais qui a une portée universelle dans son regard critique sur l'écriture et la culture dominante, dans ses jeux sur les lettres   Lire plus...

De : Guy Chaty   Lancer une recherche
Par : Poésie Première n°66 Maison Alegera Quartier Ibai ondoa 64 220 Ispoure

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Écrit parlé par Murielle Compère-Demarcy

Philippe Jaffeux, Écrit parlé, entretien avec Béatrice Machet, Éditions Passages d’encre, coll. « Trait court », mai 2016, 40 p., 5 €. De quelle expression l’oeuvre en cours de Philippe Jaffeux tire-t-elle sa valeur ? De quelle vérité profonde ? De quel équivalent – suivant certains mots, suivant une certaine syntaxe et un certain rythme, exercice de l’écriture – de quelle nouvelle réalité ? À propos d’Alphabet, j’avais parlé précédemment d’une « cosmogonie »1. La valeur de l’oeuvre en cours de Jaffeux – depuis Alphabet, en passant par les Courants blancs, jusqu’à cet Écrit parlé en 2016 – est devenue, pour nous ses lecteurs engagés à l’instar de l’auteur dans cette gigantesque entreprise ontologique et cognitive, une   Lire plus...

De : Murielle Compère Demarcy   Lancer une recherche
Par : http://leoscheer.com/spip.php?rubrique16
Source article : La revue littéraire n°65

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Impression soleil Jaffeux - Gilles Plazy

Ceci pour dire spontanément une approche des livres de l’œuvre de Philippe Jaffeux, non une étude qui demanderait la patience d’une lente incursion. Dès la rencontre une vive stimulation et, vite, quelques réflexions en écho. Toute grande œuvre est ésotérique. Non forcément qu’un sens s’y cache derrière un autre, mais toujours elle tient de l’énigme, ne se donne pas au premier qui vient à elle en désinvolture, et toujours en dit plus qu’elle n’en a l’air. La langue est telle que, communément tenue bas dans le bavardage ou « l’universel » (Mallarmé), elle ne montre que peu sa richesse et ses pouvoirs et c’est exercice qu’on peut dire spirituel celui qui consiste à lui faire vraiment réellement exprimer du sens, non comme produit exact du signe mais comme   Lire plus...

De : Gilles Plazy   Lancer une recherche
Par : http://inks-passagedencres.fr
Source article : http://www.inks-passagedencres.fr/spip.php?article713

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux : Écrit parlé par Christophe Stolowicki

À la règle d’or de l’interview de poésie contemporaine de ne pas titiller l’auteur fût-ce en appel du genou – on ne s’entretue pas dans une ambulance – Béatrice Machet déroge peu et bien et Jaffeux par la grâce de leur échange se découvre en son for extérieur à son arachnéenne main. Jaffeux, ou l’hyperesthésie de la raison. Ou comment à l’âge de croisière de l’ordinateur est né un classique français du je haïssable ou surinvesti dont les émules se numérisent sur les doigts d’un poulpe. En filiation de Pascal, La Rochefoucauld, Lautréamont, au clavier d’un logiciel de synonymes et d’antonymes, « mes textes procèdent de l’immanence des choses, dit-il, de mon effacement et non pas de l’emprise d’un pronom personnel   Lire plus...

De : Christophe Stolowicki   Lancer une recherche
Par : http://cahiercritiquedepoesie.fr
Source article : http://cahiercritiquedepoesie.fr/ccp-33-1/philippe-jaffeux-ecrit-parle

Article 1 à 10 sur 101    ·   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::