Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

Philippe JAFFEUX - Recherches

Retour au moteur

6 réponses trouvées pour votre recherche
Termes recherchées: (Expresion exacte) - Lieven - Callant

Résultats 1 à 6 sur 6    ·   · 1   ·  ·   

 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Courants Blancs, Atelier de l’agneau, 2014

Entre les lettres, l’espace blanc, un vide dans lequel les signes alphabétiques s’électrisent, s’inversent, flottent ou se noient mais parfois aussi proposent des mots. Entre les mots, le même vide conducteur induit la phrase. Entre les phrases, les mots, les syllabes, les lettres, l’espace blanc, l’espace du silence, du souffle naît celui d’une parole. Les lettres se suivent s’attachent à un mot, le mot à un sens, la phrase à un message. Le message lui flotte parmi les signifiances. Le livre de Philippe Jaffeux propose soixante-dix pages comportant chacune 26 phrases. 26 incantations magiques, 26 formules, 26 tentatives de noircir l’espace ou d’en révéler la blancheur immaculée, 26 affirmations enjouées, amusantes, absurdes, sévères, injustes ou livrées au hasart, à la lecture. 26 lettres anonymes   Lire plus...

De : Lieven Callant
Par : http://traversees.wordpress.com/
Source article : http://traversees.wordpress.com/2014/08/29/philippe-jaffeux-courants-blancs-atelier-de-lagneau-2014/

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
Lieven Callant, Écrit parlé, Philippe Jaffeux, Entretien avec Béatrice Machet

L’enveloppe adressée par Philippe Jaffeux est arrivée en ces instants où plongée dans l’obscurité, je ne parviens plus vraiment à refaire surface. Les écrits de Philippe Jaffeux sont porteurs d’espoir car j’ai le sentiment qu’ils invitent à ne pas se résigner, à ne jamais renoncer face aux imposantes structures, vis-à-vis des mécanismes de contraintes inhérents à tout support culturel, comme l’est par exemple notre propre langue maternelle. Il y a dans l’écriture de Philippe Jaffeux une invitation à jouer, à se jouer des règles de ce même jeu. Une révolte. Pour remonter ma pente, je ne pouvais espérer mieux qu’un texte tel que celui-ci qui m’interroge au sujet de cette activité qui occupe tant de place: écrire-lire la poésie. L’immense labyrinthe   Lire plus...

De : Lieven Callant
Par : http://traversees.wordpress.com
Source article : https://traversees.wordpress.com/2016/06/21/ecrit-parle-philippe-jaffeux-entretien-avec-beatrice-machet-trait-court-passages-dencres-mai-2016

 


 

Article sur Sur Entre - (Tout afficher)
Entre par Lieven Callant

J’ai toujours pensé qu’écrire un poème consistait à orchestrer savamment la réalité que le poète choisissait avec science les moindres syllabes, ajustait les mots aux phrases, les phrases aux rythmes et les rythmes aux idées. Le poème naissait de ses sens, vivait dans les lectures (même silencieuses) que l’on pouvait en faire. Le poète serait une sorte de devin, de Sibylle ajustant son texte à la virgule près. Philippe Jaffeux bouscule ces certitudes. Le poète est un lanceur de dés (deux dans ce cas-ci). Le jeu de l’écriture est confié au « hasart». La valeur accordée aux mots est toute relative, ils sont interchangeables et peuvent se répéter à intervalles plus moins réguliers. Dès lors le langage devient une machine qui répond à des impulsions. Elle   Lire plus...

De : Lieven Callant
Par : https://traversees.wordpress.com
Source article : https://traversees.wordpress.com/2017/03/16/philippe-jaffeux-entre-lanskine-2017-69pages-12e/

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Écrit parlé par Murielle Compère-Demarcy

Philippe Jaffeux, Écrit parlé, entretien avec Béatrice Machet, Éditions Passages d’encre, coll. « Trait court », mai 2016, 40 p., 5 €. De quelle expression l’oeuvre en cours de Philippe Jaffeux tire-t-elle sa valeur ? De quelle vérité profonde ? De quel équivalent – suivant certains mots, suivant une certaine syntaxe et un certain rythme, exercice de l’écriture – de quelle nouvelle réalité ? À propos d’Alphabet, j’avais parlé précédemment d’une « cosmogonie »1. La valeur de l’oeuvre en cours de Jaffeux – depuis Alphabet, en passant par les Courants blancs, jusqu’à cet Écrit parlé en 2016 – est devenue, pour nous ses lecteurs engagés à l’instar de l’auteur dans cette gigantesque entreprise ontologique et cognitive, une   Lire plus...

De : Murielle Compère Demarcy
Par : http://leoscheer.com/spip.php?rubrique16
Source article : La revue littéraire n°65

 


 

Article sur Sur Deux - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Deux,Tinbad, Théâtre

La première fois que j’ai eu devant les yeux Kasimir Malevitch, j’ai pensé que l’artiste avait posé le geste ultime, qu’ensuite plus aucun peintre ne pourrait plus chercher à représenter le monde en pensant que c’était l’un des buts ultimes de la peinture, de l’art. C’était comme si Malevitch venait de tuer la peinture. Il est bien des poètes qui posent à leur tour des gestes aussi extrêmes, remettant en cause non seulement le rôle du poème, de l’écriture mais aussi et surtout le rôle du poète et de sa place dans le monde qu’on scinde à volonté en catégories de genres, de styles. Je pense que Philippe Jaffeux est de ceux qui poussent la réflexion artistique et donc poétique jusqu’à une de ses ultimes étapes et ce dans chacun de ses textes qui   Lire plus...

De : Lieven Callant
Par : https://traversees.wordpress.com
Source article : https://traversees.wordpress.com/2017/07/24/philippe-jaffeux-deux-tinbad-theatre-2017-21e/

 


 

Article sur Sur Glissements - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Glissements, Éditions Lanskine

Ce qui fait de moi un lecteur c’est ma capacité mentale à associer les lettres d’un alphabet à des syllabes, de joindre les syllabes pour former des mots tout en leur donnant le rythme propre et nécessaire à la langue dans l’espoir de reconnaitre un sens, voire plusieurs. Outre les outils mis à ma dis-position: lettres, mots, ponctuation, règles grammaticales et autres conventions du même ordre, je m’appuie pour lire un texte sur toutes mes autres lectures, retournant parfois aux toutes premières où déchiffrer l’emportait sur reconnaître et comprendre. Avec « Glissements », Philippe Jaffeux habitué à entrainer ses lecteurs sur la piste des expériences de lecture peu communes où les règles et le sens des phrases semblent être les fruits aléatoires d’un jeu de hasart franchit une nouvelle   Lire plus...

De : Lieven Callant
Par : https://revue-traversees.com
Source article : https://revue-traversees.com/2017/11/18/philippe-jaffeux-glissements-editions-lanskine-2017-55-pages-12e/

Retour