Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 
Articles > Entretiens  >  Entretien avec Philippe Jaffeux

Entretien avec Philippe Jaffeux

- A quel moment avez-vous pris conscience d'écrire de la poésie?

Lorsque je lisais dans les arbres, les nuages, les étoiles ; c’était à l’époque où je ne savais pas encore lire des lettres.

- Dans vos textes, vous vous imposez beaucoup de contraintes logiques, mathématiques : quelle est l'importance du sens par rapport à ces formes très strictes?

Paradoxalement, ce sont seulement les contraintes et les mesures qui peuvent donner une liberté à mon travail d’écriture. Les contraintes me donnent de l’énergie, elles galvanisent aussi mon inspiration.

- Vous faites un énorme travail sur les lettres de l'alphabet. Pourquoi cette obsession?

Peut-être parce que l’on peut tout oublier sauf l’Alphabet ? J’essaye aussi d’associer le plus ancien (les lettres) avec nos ordinateurs ultramodernes. Alphabet de M à M accueille, entre autres choses, une tentative de numérisation poétique de l’alphabet, si on peut dire.

- L'un de vos livres s'intitule "Courants Blancs". Qu'est-ce que cela signifie?

En ce nomment présent, je vous dirai que l’énergie de l’alphabet que j’utilise provient avant tout de l’électricité qui est elle-même liée au vide, donc au blanc. Tout à l’heure, j’aurai peut-être une autre idée. Rien n’est définitif dans mes réponses ; tout doit rester en mouvement, c’est ce qui m’importe le plus.

- Pour quelles raisons y faites-vous autant référence au silence, au divin et au rêve?

Pour essayer de basculer dans l’irrationnel, de travailler avec mon inconscient (ou mieux avec la conscience de mon inconscient). J’espère alors ne plus être dominé par la raison raisonnante, la glose et la pensée réflexive.

- Les aphorismes de "Courants Blancs" évoquent beaucoup la place de l'homme dans le monde. Pour vous est-il un animal comme les autres?

Oui, pour moi l’homme est un animal comme les autres. Je vous remercie de m’avoir posé cette question ainsi que les précédentes.

De : Anaïs , Auriane et Eloïse pour la Gazette des lycéen   Lancer une recherche
Par : http://www.maisondelapoesie-nantes.com/htm/mmp.htm
Source article : http://www.maisondelapoesie-nantes.com/MMP/mmp14/img/gazette.pdf

Contact - Retour
 PRÉCÉDENT  PRÉCÉDENT  Le squelette du vide Entretiens Fin