Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 
Articles > Sur Entre  >  Cet « Entre » sera mon antre

Cet « Entre » sera mon antre

Entre

Un rêve dans lequel il est non seulement légitime mais crucial de ne pas confondre (blanc) et « blanc »,

écrit Jean Frémon dans « De l’usage des guillemets et parenthèses », recueilli dans Gloire des formes (2005).

Je m’en aperçois aussitôt : Il n’y a aucun usage, emploi ou apparition des guillemets et des parenthèses dans Entre, de Philippe Jaffeux.

Pour la première fois très explicitement je pense :

« Voici une œuvre tout entière écrite sans la moindre évocation, profération, caution, exergue, chapeau, abri — nulle citation — d’un nom propre quelconque. »

Avec — de plus, mais ce plus qui serait un « moins » — un vocabulaire (ou stock de mots « élémentaires ») et une syntaxe limités mais incessamment, infiniment, combinés, rebattus, distribués

et

Du livre écrit à deux mains, signé André Breton et Paul Eluard, L’Immaculée Conception, élaboré en quinze jours en août 1930, au 42 de la rue Fontaine, « objet littéraire non identifié, fascinant et énigmatique », dont la phrase d’exergue est :

Prenons le Boulevard Bonne-Nouvelle et montrons-le.

Il s’agit du premier paragraphe du chapitre intitulé « Le jugement originel » :

Ne lis pas. Regarde les figures blanches que dessinent les intervalles séparant les mots de plusieurs lignes des livres et inspire-t’en.

— Inspire-t’en.

Je lis, puisque je dois entrer au hasart : 

Ton imagination est touchée par les états d’une solitude disproportionnée

L’alphabet incorpore le caractère d’une recherche qui façonne notre combat

[…]

Et cætera, etc.

******

Entre, Philippe Jaffeux

 

LansKine, 2017 (72 p., 12 €)

De : Jacques Barbaut   Lancer une recherche
Par : http://barbotages.blogspot.fr
Source article : http://barbotages.blogspot.fr/2017/04/cet-entre-sera-mon-antre.html

Contact - Retour
 PRÉCÉDENT  PRÉCÉDENT  Le coup de dés poussé à ... Sur Entre Donner à lire Entre aux an...  SUIVANT  SUIVANT