Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 
Articles > Sur N L'é n ième  >  De N et de Joie

De N et de Joie

Philippe Jaffeux est certainement l'un des auteurs les plus intrigants de l'heure. Son œuvre, féconde et neuve, se développe sur deux plans. Dont l’un n’est pas d'un abord facile, quoique se fondant sur les éléments les plus élémentaires de la langue, les lettres de l'alphabet, et il est réjouissant de constater avec quelle faveur l’œuvre dans son ensemble est accueillie, même si son ampleur multiforme entraîne un éparpillement sur divers supports, - papier et internet, - sur divers sites et blogs, chez plusieurs éditeurs et nombre de revues. Le point centralisateur, de référencement, reste le blog même de l'auteur : http://www.philippejaffeux.com/

J'ai consacré récemment un dossier à ce poète : Philippe Jaffeux, une nouvelle ligne, dans la revue Décharge 157 (d'octobre 2013)1 est telle, qu'elle nécessiterait une constante mise à jour de l'information. Ainsi vient de paraître, à Passage d'Encres, N, extrait de cette œuvre monstrueuse, à laquelle seule pourrait rendre justice une édition sur cédérom : Alphabet.

Pour l'évoquer, donner au lecteur une chance de concevoir cette récente publication, je recopierai la note liminaire, qui donne il est vrai une assez juste idée de la performance scripturale : La lettre N, intitulée L'énième, est composée de 26 carrés de 14 cm (et donc d'une superficie de 196 cm²). Chaque carré contient 26 phrases, 33 lignes et 32 interlignes ainsi que 196 lettres n dont chacune des apparitions est décalée. La ponctuation progressive consiste à mettre en exposant la dernière lettre des 26 phrases de la page A jusqu’au 26 dernières lettres des 26 phrases de la page Z. La pagination élève chaque lettre de l'alphabet à la puissance n. La lettre n disparaît sur la dernière phrase avant de réapparaître dans un mot final qui annoncer la lettre O.

Dans le même temps, Philippe Jaffeux m’annonçait, alors que j'avais le projet d'écrire cette note de lecture, qu'il avait terminé Courants V la joie, d'où le titre. D’ores et déjà caduque, j'en conviens, puisque l'actualité est désormais à Courants VI – L'Oubli, dont j'ai plaisir de dévoiler aux lecteurs de La rue Ventura les premières lignes (chaque ligne est indépendante ; chaque ligne, selon la définition de l'auteur, formant un Courant.)

Il s’épuisait à écrire avec de l'encre rouge pour saigner le papier à blanc. Le feu précéda les hommes puisque l’invention du rire devança celle de l'alphabet. Sa page blanche l'angoissait parce qu'elle reflétait son absence d'inquiétude. Il reniait le silence avec ses yeux lorsqu'il embrassait l'air grâce à sa bouche. L'alphabet est grand s’il nous aide à raccourcir la distance avec notre enfance.

Toujours étonnant. Toujours détonant.

Références : Philippe Jaffeux : N - collection Traces. Editions Passage d'encres. 14€ - Moulin de Quilio. 56310 – Guern.

De : Claude Vercey   Lancer une recherche
Par : http://clcailleau.unblog.fr/2011/09/28/14/
Les cahiers de la rue Ventura.
9, rue Lino Ventura 73300 Sable-sur-Sarthe

Contact - Retour
 PRÉCÉDENT  PRÉCÉDENT  N – Philippe Jaffeux Sur N L'é n ième Philippe JAFFEUX, N L&rsquo...  SUIVANT  SUIVANT