Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements

 
 
Article 131 à 138 sur 138   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   ·  ·   

 

Article sur Sur O L'AN / - (Tout afficher)
Tapages A Reçu : O L'AN/ De Philippe Jaffeux

Philippe Jaffeux fait partie de ces auteurs émergents dont les travaux gagneraient à être mieux connus pour leur originalité, leur maîtrise de la contrainte formelle, et leur qualité proprement rythmique, dans une mécanique qui évacue tout lyrisme pour se focaliser sur des aspects plus techniques voire technologiques, ne diminuant en rien les qualités poétiques de l'œuvre. Les lecteurs des excellentes revues N4728, BoXon, Ouste ont d'ailleurs déjà pu croiser cet auteur très prolifique, qui est également assez actif sur le net. Philippe Jaffeux a ainsi publié cette année aux éditions L'atelier de l'agneau son premier livre : O L'an/, fragment (détachement du O) d'Alphabet, un vaste programme ayant pour base les lettres de l'alphabet, et visant à les resignifier, chacune faisant l'objet d'un traitement artistique particulier. Le traitement de la lettre O – qui Occupe tout ce premier recueil de Philippe Jaffeux – va être déterminé par sa forme circulaire, associée à la forme   Lire plus...

De : Yannick Torlini   Lancer une recherche
Par : http://tapages.over-blog.fr
Source article : http://tapages.over-blog.fr/article-tapages-a-re-u-o-l-an-de-philippe-jaffeux-88697881.html

 


 

Article sur Sur O L'AN / - (Tout afficher)
I.D n° 359 : L'écriture au pied de la lettre

Je crois avoir été parmi les premiers lecteurs d'Alphabet, de Philippe Jaffeux, qui avait choisi de le proposer à la collection Polder. Je le reçus sous forme de photocopies et sur cédérom : c'était marquer d'emblée une familiarité peu commune avec les nouvelles technologies médiatiques et ses supports, familiarité qui expliquait assez bien, me semblait-t-il , le caractère et l'ampleur de l'œuvre qui m'était proposée. Le format de notre collection est de 10 x 14 cm, et on y dépasse pas les 60 pages ; accueillir le texte de Philippe Jaffeux qui dans son intégralité se déploie sur 390 pages bien remplies, était d'emblée inenvisageable. Je conseillai à l'auteur de « se rapprocher d'éditeurs qui jouent à la fois sur l'édition web et sur l'édition papier ». Je pensais précisément à une édition sur cédérom, où les textes pourraient se déployer à leur aise dans l'espace virtuel. Il est vrai que de tels éditeurs sont rares. Pour l'heure cependant, des extraits significatifs   Lire plus...

De : Claude Vercey   Lancer une recherche
Par : http://www.dechargelarevue.com
Source article : http://www.dechargelarevue.com/id/index.php?commentaires=425

 


 

Article sur Sur O L'AN / - (Tout afficher)
I.D n° 359 bis : au pied de la lettre

A mon avis, écrit Philippe Jaffeux, la popularité de l'ordinateur et d'Internet renouvelle le sens du mot Littérature, sans que celui-ci perde pour autant son lien avec les livres et leur histoire. » Et cet espoir, au bout du compte : « Au moyen de la publication en ligne, j'espère pouvoir toucher des personnes qui n'ont pas l'habitude de lire mais qui peuvent spontanément s'intéresser à mes textes. » Espoir, notons-le, partagé - aux antipodes - par les tenants de la lecture à haute voix, bateleurs et performeurs, une Edith Azam par exemple, que je nomme non par hasard mais parce que Du pop-corn dans la tête est le dernier titre paru de cette même collection Architexte. Deux évolutions antithétiques, peut-être ; un objectif commun à coup sûr. Pour en revenir à « O », le livre donne un aperçu, certes fragmentaire, de la vaste entreprise d'Alphabet. Aperçu éclairant mais singulier puisque chaque lettre appelle un parti-pris différent qui mène à une écriture différente. Les   Lire plus...

De : Claude Vercey   Lancer une recherche
Par : http://www.dechargelarevue.com
Source article : http://www.dechargelarevue.com/id/index.php?commentaires=424

 


 

Article sur Sur O L'AN / - (Tout afficher)
Dossier : Philippe Jaffeux par Philippe Biget et Guy Chaty

Nous proposons aux lecteurs de Poésie /Première quelques textes d’un auteur, Philippe Jaffeux, qui a déjà été publié dans plusieurs revues sur papier ou en ligne (voir détails sur son site : www.philippejaffeux.com ). Cet auteur peut sembler singulier, mais il fait partie d’un ensemble d’écrivains qui, au fils du temps, se sont détournés de la production classique de poèmes reposant sur l’expression irrésistible d’émotions et d’images, contrôlée bien sûr parles mots. Déjà Mallarmé affirmait : "ce n’est pas avec des idées qu’on fait des poèmes, c’est avec des mots " et Paul Valéry : "c’est le son, c’est le rythme, ce sont les rapprochements physiques des mots, leurs effets d’induction ou leurs influences mutuelles qui dominent aux dépens de leur propriété de se consommer en un sens défini et certain." Parmi les écrivains modernes, certains ont fait naître des mots à partir des mots qu’ils venaient d’écrire : ainsi Michel Leiris, Henri Michaux, Raymond Queneau, Claude Simon.   Lire plus...

Par : http://poesiepremiere.free.fr
Maison Alegera
Quartier Ibai ondoa
64 220 Ispoure

 


 

Article sur Sur O L'AN / - (Tout afficher)
O L'AN / Philippe Jaffeux : Edition Atelier de l'agneaux : Par Christophe ESNAULT

26 cercles, 26 lettres, une année. Quinze phrases. Des mots de quinze lettres comportant deux O. Sur chaque page, 30 O et 60 barres diagonales qui séparent 120 lettres… Absence totale de lyrisme. Poésie concrète, oulipienne, visuelle, ancrée dans une expérimentation formelle intransigeante, extrême. Ne laissant aucune place à un compromis narratif,tendant vers la méta-littérature, la quintessence d’un geste neuronal fait de connexion mathématique, numérique, circulaire… O L’an/est 1/15ème d’un projet intitulé ALPHABET (composé de 390 pages divisées en 15 lettres de 26 pages). On s’étonnede voir jaillir de lacontrainterythme et scansion, petite musique lancinante, pirouettes de sonorités, images improbables, juxtapositions de mots qui évoquent les surréalistes. On pense à La Maison des feuillesde Mark Z. Danielewski, à une littérature qui explose les codes de toutes littératures et laisse entendre une voix unique. Philippe Jaffeux m’impressionne. Il avance nu dans la vase   Lire plus...

De : Christophe ESNAULT   Lancer une recherche
Par : Revue Dissonances N°22 - http://revuedissonances.over-blog.com
La Grand-Maison
49570 Montjean-sur-Loire

 


 

Article sur Entretiens - (Tout afficher)
Le logos « absent » de Philippe Jaffeux : entretien avec l’auteur.

Philippe Jaffeux fait évoluer l’alphabet et l’écriture selon un ordre de la disparition et de la renaissance : « un abcdefghij obsolète s'évapore au contact d'un renversement littéraire pour faire front à des octets calcinés ». Ce jeu est plus sérieux qu’on croit. I1 fait la part an vide et conjure les hasards. L’envers des nombres et des mots contenus dans chaque page entretiennent autant 1'ignorance qu'un savoir par les multiples hypnoses qu'un tel « propos »engage. La création au carré trouve soudain un rôle inédit. Contre l’empâtement du logos surgit une volte-face qui « formule l’endroit d'une inspiration opposée à la numérisation d’une écriture machinale » au milieu d’un chiffrage dont la géométrie change et décale   Lire plus...

De : Jean-Paul Gavard-Perret   Lancer une recherche
Par : http://www.lelitteraire.com/?p=9017
Source article : http://www.lelitteraire.com/?p=9279

 


 

Article sur Entretiens - (Tout afficher)
Le squelette du vide

Philippe Jaffeux - Tristan Felix

Pour mettre en résonnance « les Courants » diffusés Dans ce n°, T.Felix interroge le poète Ph.Jaffeux. -Comment les ailes des libellules ont-elles put contaminer votre écriture ? -Nous ne savons pas voler sur place comme les libellules mais si nous parvenons à penser contre le souffle de I ‘électricité nous pouvons rester immobiles devant une page blanche. Le battement des ailes d'une libellule s’accorde alors à celui de notre cœur pour nommer le fonctionnement d’une révolte contre une écriture stagnante. Dans le meilleur des cas, des cercles s'amusent à codifier nos enroulements dans le silence d'une libellule en devenir. La nature de l'invertébré reconstitue aussitôt le squelette du vide avant que la métamorphose de ses ailes configure nos envols vers   Lire plus...

Par : La Passe N°18
71 Bis Rue Philippe de Girard
75018 Paris

 


 

Article sur Entretiens - (Tout afficher)
Entretien avec Philippe Jaffeux

- A quel moment avez-vous pris conscience d'écrire de la poésie? Lorsque je lisais dans les arbres, les nuages, les étoiles ; c’était à l’époque où je ne savais pas encore lire des lettres. - Dans vos textes, vous vous imposez beaucoup de contraintes logiques, mathématiques : quelle est l'importance du sens par rapport à ces formes très strictes? Paradoxalement, ce sont seulement les contraintes et les mesures qui peuvent donner une liberté à mon travail d’écriture. Les contraintes me donnent de l’énergie, elles galvanisent aussi mon inspiration. - Vous faites un énorme travail sur les lettres de l'alphabet. Pourquoi cette obsession? Peut-être parce que l’on peut tout oublier sauf l’Alphabet ? J’essaye aussi d’associer le plus ancien (les lettres) avec nos ordinateurs ultramodernes. Alphabet de M à M accueille, entre autres choses, une tentative de numérisation poétique de l’alphabet, si on peut dire. - L'un de vos livres s'intitule "Courants Blancs".   Lire plus...

De : Anaïs , Auriane et Eloïse pour la Gazette des lycéen   Lancer une recherche
Par : http://www.maisondelapoesie-nantes.com/htm/mmp.htm
Source article : http://www.maisondelapoesie-nantes.com/MMP/mmp14/img/gazette.pdf

Article 131 à 138 sur 138   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   ·  ·