Philippe JAFFEUX

Articles

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements
- Sur Mots

 
 
Article 151 à 152 sur 152   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   ·  ·   

 

Article sur Entretiens - (Tout afficher)
Le squelette du vide

Philippe Jaffeux - Tristan Felix

Pour mettre en résonnance « les Courants » diffusés Dans ce n°, T.Felix interroge le poète Ph.Jaffeux. -Comment les ailes des libellules ont-elles put contaminer votre écriture ? -Nous ne savons pas voler sur place comme les libellules mais si nous parvenons à penser contre le souffle de I ‘électricité nous pouvons rester immobiles devant une page blanche. Le battement des ailes d'une libellule s’accorde alors à celui de notre cœur pour nommer le fonctionnement d’une révolte contre une écriture stagnante. Dans le meilleur des cas, des cercles s'amusent à codifier nos enroulements dans le silence d'une libellule en devenir. La nature de l'invertébré reconstitue aussitôt le squelette du vide avant que la métamorphose de ses ailes configure nos envols vers   Lire plus...

Par : La Passe N°18
71 Bis Rue Philippe de Girard
75018 Paris

 


 

Article sur Entretiens - (Tout afficher)
Entretien avec Philippe Jaffeux

- A quel moment avez-vous pris conscience d'écrire de la poésie? Lorsque je lisais dans les arbres, les nuages, les étoiles ; c’était à l’époque où je ne savais pas encore lire des lettres. - Dans vos textes, vous vous imposez beaucoup de contraintes logiques, mathématiques : quelle est l'importance du sens par rapport à ces formes très strictes? Paradoxalement, ce sont seulement les contraintes et les mesures qui peuvent donner une liberté à mon travail d’écriture. Les contraintes me donnent de l’énergie, elles galvanisent aussi mon inspiration. - Vous faites un énorme travail sur les lettres de l'alphabet. Pourquoi cette obsession? Peut-être parce que l’on peut tout oublier sauf l’Alphabet ? J’essaye aussi d’associer le plus ancien (les lettres) avec nos ordinateurs ultramodernes. Alphabet de M à M accueille, entre autres choses, une tentative de numérisation poétique de l’alphabet, si on peut dire. - L'un de vos livres s'intitule "Courants Blancs".   Lire plus...

De : Anaïs , Auriane et Eloïse pour la Gazette des lycéen   Lancer une recherche
Par : http://www.maisondelapoesie-nantes.com/htm/mmp.htm
Source article : http://www.maisondelapoesie-nantes.com/MMP/mmp14/img/gazette.pdf