Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements

 
 
Article 51 à 60 sur 138   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::  

 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
Écrit parlé, de Philippe Jaffeux

J’ai évoqué plusieurs fois sur ce blog l’œuvre originale et extrême de Philippe Jaffeux. Cette dernière petite plaquette, publiée par l’éditrice du massif Alphabet, est un entretien avec Béatrice Machet. Est-ce une suite, un prolongement de l’œuvre, ou un simple dialogue où un auteur explicite sa recherche ? Jaffeux veut le classer à part, en témoignent les dernières lignes : « je te remercie pour la qualité de tes questions mais, d’une certaine façon, je réprouve cet entretien dans la crainte que mon discours sur mes livres risquerait de prévaloir sur leur contenu ». Les critiques ont beaucoup parlé des instruments de Jaffeux (l’ordinateur, le dictaphone, le logiciel de reconnaissance vocale) qui ont bouleversé son rapport à l’écriture. De sa   Lire plus...

De : Jean-Jacques Nuel   Lancer une recherche
Par : http://nuel.hautetfort.com
Source article : http://nuel.hautetfort.com/archive/2016/07/11/ecrit-parle-de-philippe-jaffeux-5825186.html

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
De l'image à la lettre, une cinétique du silence

Philippe Jaffeux se livre ici à un exercice périlleux, celui de parler de son travail d'écriture, tant il dit réprouver« un discours qui risquerait de prévaloir sur le contenu [de ses livres] ». Ecrit parlé, titre donné à cet entretien avec Béatrice Machet tente donc de dépasser l'opposition entre ce qui a été écrit et ce qui se dit ensuite sur... Ca dit aussi son expérience originale de l'écriture pour lui qui n'a plus que la parole orale comme moyen d'expression écrite-parlée. Ca renvoie aussi peut-être à ce désir de dépasser tout simplement l'opposition entre les mots verbalisés et ceux qui ont été mentalisés, une façon de dissoudre la frontière du langage, diffracter voire annuler la notion de temps entre les   Lire plus...

De : Marie-Josée Desvignes   Lancer une recherche
Par : http://marie873.wix.com/autre-monde
Source article : http://marie873.wix.com/autre-monde#!ecrit-parl---philippe-jaffeux/c1n1w

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
La méthode Jaffeux

Quand le corps nous trahit, il arrive que l’esprit soit assez fort pour transformer une faiblesse en occasion d’exploration et de conquête. C’est le cas de Philippe Jaffeux qui pour des raisons de santé, doit renoncer à la plume comme au clavier des ordinateurs et leur préférer le dictaphone et la reconnaissance vocale. Le rapport de l’auteur au texte s’en trouve naturellement modifié. Dans un bref manifeste qui pourrait bien poser les fondements d’un mouvement littéraire, Philippe Jaffeux explique comment, via les possibilités modernes du numérique, il tente dans son oeuvre d’« unir les principes antagonistes » de la parole et de l’écriture. Le titre de> son exposé théorique, Écrit parlé>, synthétise ainsi « le principal enjeu » de son travail : «   Lire plus...

De : Odile d'Harnois   Lancer une recherche
Par : http://lecturesaucoeur.com
Source article : http://lecturesaucoeur.fr/ecrit-parle-la-methode-jaffeux/

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
I.D n° 639 : J’essaie d’habiter la sauvagerie de ma langue

En quelques titres, tous renvoyant à de copieux volumes, Courants blancs, puis Autres Courants, recueillis par l’Atelier de l’Agneau, et Alphabet, pris en charge par Passage d’encres,Philippe Jaffeux s’est installé depuis quelques années parmi les auteurs de référence de la poésie d’aujourd’hui, l’un de ceux qui nous ont effectivement entraînés sur un champ nouveau d’écriture. Dès mars 2013 Décharge en son numéro 157 a marqué combien cette œuvre alors naissante devait être prise au sérieux, lui consacrant l’intégralité d’uneRumination, au cours de laquelle l’auteur était amené à donner de premiers précieux éclaircissements sur sa méthode et sur ses partis-pris.    Cette année,   Lire plus...

De : Claude Vercey   Lancer une recherche
Par : http://www.dechargelarevue.com
Source article : http://www.dechargelarevue.com/I-D-no-639-J-essaie-d-habiter-la.html

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
Lieven Callant, Écrit parlé, Philippe Jaffeux, Entretien avec Béatrice Machet

L’enveloppe adressée par Philippe Jaffeux est arrivée en ces instants où plongée dans l’obscurité, je ne parviens plus vraiment à refaire surface. Les écrits de Philippe Jaffeux sont porteurs d’espoir car j’ai le sentiment qu’ils invitent à ne pas se résigner, à ne jamais renoncer face aux imposantes structures, vis-à-vis des mécanismes de contraintes inhérents à tout support culturel, comme l’est par exemple notre propre langue maternelle. Il y a dans l’écriture de Philippe Jaffeux une invitation à jouer, à se jouer des règles de ce même jeu. Une révolte. Pour remonter ma pente, je ne pouvais espérer mieux qu’un texte tel que celui-ci qui m’interroge au sujet de cette activité qui occupe tant de place: écrire-lire la poésie. L’immense labyrinthe   Lire plus...

De : Lieven Callant   Lancer une recherche
Par : http://traversees.wordpress.com
Source article : https://traversees.wordpress.com/2016/06/21/ecrit-parle-philippe-jaffeux-entretien-avec-beatrice-machet-trait-court-passages-dencres-mai-2016

 


 

Article sur Sur Ecrit parlé - (Tout afficher)
Vers un cubisme poétique

Sous forme de dialogue Philippe Jaffeux présente son discours de la méthode. Il devient - pour reprendre le titre d’une école littéraire des années 70 – un « manifeste électrique » . Celui qui dans son « Alphabet de A à M » écrivait : "Il rêvait qu’il parlait d’un silence audible depuis qu’il pensait à voix haute. Il enchaîna son silence à l’alphabet pour se détacher d’une société babillarde", montre comment fonctionnent en lui (et via la machine froide mais d’une certaine manière désirante qu’est l’ordinateur) l’écriture et sa dynamique. Le tout face au silence et au chaos irréductible contre lequel il tente de lutter sans faire seulement confiance à la sensation, au ressenti.  Face à   Lire plus...

De : Jean-Paul Gavard-Perret   Lancer une recherche
Par : http://www.sitaudis.fr
Source article : http://www.sitaudis.fr/Parutions/ecrit-parle-de-philippe-jaffeux.php

 


 

Article sur Sur autres courants - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux : Autres courants

Suite ou continuation de Courants blancs chez le même éditeur, cesAutres courants adoptent la même procédure d’écriture au dictaphone : vingt-six énoncés par page, formant un carré dense – et l’on sait l’importance de l’objet-livre, pris à la lettre, dans le travail de Philippe Jaffeux. On pourrait grossièrement catégoriser ces courants en deux ensembles qui s’entrecroisent et se mêlent dans le corps du texte. Certains emploient un présent gnomique et tiennent de l’aphorisme, de la sentence, si ce n’est qu’ils se mordent le plus souvent la queue : « Le chant d’un interstice vital se module sur le processus de formation d’un silence en devenir » (p. 2). Les autres utilisent l’imparfait et la troisième personne du singulier, qui correspond au personnage du   Lire plus...

De : Alain Cressan   Lancer une recherche
Par : http://cahiercritiquedepoesie.fr
Source article : http://cahiercritiquedepoesie.fr/ccp-31-3/philippe-jaffeux-autres-courants

 


 

Article sur Sur autres courants - (Tout afficher)
autres courants de Philippe Jaffeux

S’agit-il d’une suite offerte aux Courants Blancs ? A y regarder de près, nous pourrions le supposer, car en effet divers indices invitent à imaginer à tout le moins une filiation sémantique avec ce qui a précédé les Autres courants. A commencer par le titre et la reprise du substantif, qui met à l’honneur l’immanence d’une énergie créatrice. Mais il y a également la couverture, identique pour les deux recueils, qui propose une déclinaison de la même illustration l’une en négatif de l’autre : éclair crème sur fond bleu nuit pour le premier, éclair noir sur fond crème pour le second. Même typographie, même format, même nombre de pages…Ainsi le lecteur se place dés l’abord dans l’attente d’une continuité. Existerait-il une   Lire plus...

De : Carole Mesrobian   Lancer une recherche
Par : http://www.recoursaupoeme.fr
Source article : http://www.recoursaupoeme.fr/critiques/fil-de-lecture-de-cmesrobian-autour-de-g-decourt-c-landri-ja-guenegan-p-jaffeux/carole

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Alphabet (de A à M), Philippe JAFFEUX, éditions Passage d’encre / trace(s)

« Quantifier l'écriture : Il n'y a pas de différence entre ce dont un livre parle et la manière dont il est fait. [...] On ne se demandera jamais ce que veut dire un livre, on ne cherchera rien à comprendre dans un livre, on se demandera avec quoi il fonctionne, en connexion de quoi il fait ou non passer des intensités, avec quel corps sans organes il fait lui-même converger le sien. » Gilles Deleuze et Félix Guattari Mille plateaux Je pensais au rhizome deleuzien en écoutant Philippe Jaffeux qui s'exprimait dans la galerie de l'École des Beaux-arts de Nantes, le 11 octobre 2014. Philippe Jaffeux racontait que l'électricité lui permet de se mouvoir, et d'écrire aussi, de pouvoir assembler et monter ensemble des lettres puis des mots, de mettre en page, via des circuits connectés, sur un écran puis sur du papier. J'ai reçu   Lire plus...

De : Eric Blanco   Lancer une recherche
Par : Extrait de Gare maritime 2015, publié par la Maison de la Poésie de Nantes, juin 2015
Source article : http://www.maisondelapoesie-nantes.com/htm/gm.htm

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux : Un poète sur la place des nombres

Étant davantage entrée dans le labyrinthe d’Alphabet, j’aimerais ici exprimer certaines impressions de lecture («On s’exprime à partir de ce qui nous imprime», écrit Jean-Luc Godard). Tout d’abord pourquoi ce titre ? Le poète ferait-il place davantage ici aux nombres, privilégiant ceux-ci par rapport aux lettres ? N’oublions pas que son outil de travail est l’ordinateur, pour lequel les lettres sont des nombres. Les 15 lettres d’Alphabet ont été construites grâce à un flux électrique. Lettres de conversion à partir de nombres créateurs d’un monde incréé, lettres plutôt que mots, produisant – comme le flux énergétique produit l’électricité- une écriture nouvelle, imprévisible. S’ensuit de cette place incontournable occupée par les nombres comme une magie de cet alphabet de l’électricité. Alphabet d’avant l’écriture de «la lettre» puisque proposant par le flux électrique des lettres perçues avant tout comme des images et des nombres ; Alphabet cosmique puisque brassant   Lire plus...

De : Murielle Compère-Demarcy   Lancer une recherche
Par : http://poeviecriture.over-blog.com
Source article : http://poeviecriture.over-blog.com/alphabet-de-philippe-jaffeux.html

Article 51 à 60 sur 138   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::