Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements

 
 
Article 71 à 80 sur 138   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::  

 

Article sur Sur autres courants - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Autres courants, Atelier de l’agneau, 2015, 80 p., 16 €

Quand à pas comptés se dépose une poésie impersonnelle qui conjure l’angoisse « interlinéaire », « interstitielle » où se délite la chair des mots ; Qu’ils « s’entrechoquent tandis qu’un flot de couleurs exprime chaque état du silence » d’un écrivain irréductible, reconnaissable entre tous ; que le dit d’antiphrase phase ses pages comme cépage grand cru et recru ; Qu’une poésie neutre, abstraite, reprise du « manque » le feu intérieur ; que de chute en chute une voix blanche vide de sa substance un moi dont la subsistance cri à cri, de crique en crique embrassant le temps lève, love ses cercles concentriques d’éternel retour ; qu’un intellect colossal vide   Lire plus...

De : Christophe Stolowicki   Lancer une recherche
Par : http://inks-passagedencres.fr
Source article : http://inks-passagedencres.fr/spip.php?article239

 


 

Article sur Sur autres courants - (Tout afficher)
Autres courants de Philippe Jaffeux

suivre les courants   Il y a l’insistance patiente à ne vouloir distinguer que la neige s’épanouissant entre les lignes noires ou   Des interlignes enfreignent l’obscurité artificielle de l’écriture pour respecter la nature d’une page vierge. (45)   Il y a des rites zen de magie pure à pouvoir jaculer — « percer d’un trait » — mille huit cent vingt fois des formules comme   Les lettres furent dessinées avant d’être écrites car la parole de nos mains précéda celle de notre mémoire. (40)   Il y a une foi de tous les diables et un absolu proprement incommensurable à proposer   Sa parole se relia à une nature en paix et les religions furent affolées par la sainteté de   Lire plus...

De : Jacques Barbaut   Lancer une recherche
Par : http://www.sitaudis.fr
Source article : http://www.sitaudis.fr/Parutions/autres-courants-de-philippe-jaffeux-2.php

 


 

Article sur Sur autres courants - (Tout afficher)
Autres courants, de Phillippe Jaffeux

Le travail de Philippe Jaffeux, dont les précédents ouvrages sont parus chez Passage d’encres et à l’Atelier de l’agneau, a été plusieurs fois évoqué sur ce blog. Son dernier livre, Autres courants, complète Courants blancs. Il se compose de 1820 phrases disposées par séries de 26 sur 70 pages, que l’on peut lire à la suite ou picorer au hasard, car l’ensemble procède de l’accumulation. Chaque courant, couvrant une ligne (le format du livre est adapté à la longueur de la ligne, et non l’inverse) énonce une sorte de contradiction, entre sens et non-sens. Enregistrés avec un dictaphone numérique, ces phrases, chacune close sur elle-même entre une majuscule de départ et un point final (sans aucun autre signe de ponctuation), donnent une impression d’étrangeté. Les   Lire plus...

De : Jean-Jacques Nuel   Lancer une recherche
Par : http://nuel.hautetfort.com
Source article : http://nuel.hautetfort.com/archive/2015/01/25/autres-courants-de-phillippe-jaffeux-5544104.html

 


 

Article sur Sur autres courants - (Tout afficher)
Autres courants de Philippe Jaffeux par Jean-Paul Gavard-Perret

    Evoquer le rien n’est en rien implicite. Cela implique une logorrhée  qui explore dans les "Autres courants"  les octets "petits nains de l'espace cérébral" que sont devenus l'ordinateur et ses neurostimulations. "Le chaos prend la forme d'un rectangle céleste" mais il n'est pas plus préhensible pour autant. Au contraire. Au mieux il permet non d'explorer le monde mais celui de l'alphabet. Prenant la place de la page  l'écran met en scène un jeu de rôle où "l'acteur" est le condamné attaché à une "liberté enchaînée" à un alphabet cosmique. La danse des lettres entraîne une chorégraphie où une crise de langage et de l'image est implicitement programmée sans que la solution soit perceptible. Dès lors le seuil   Lire plus...

De : Jean-Paul Gavard-Perret   Lancer une recherche
Par : http://www.sitaudis.fr
Source article : http://www.sitaudis.fr/Parutions/autres-courants-de-philippe-jaffeux.php

 


 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Courants blancs de Philippe Jaffeux

L’objet est un carré bleu nuit traversé d’un éclair clairement électrique publié aux éditions l’Atelier de l’agneau dans une collection qui ne s’appelle pas tout à fait aphorismes puisque c’est juste aphoris. Et de fait en l’ouvrant on peut penser aussi que Courants blancs est un recueil d’aphorismes qui n’en sont pas tout à fait. L’œil y est tout de suite alerté par la régularité de la longueur des apparents aphorismes, un énoncé d’une ligne à chaque fois mais pas plus sans autre ponctuation que son point final, énoncé multiplié à raison de vingt-six par page ; régularité donc aussi de la longueur des pages, lesquelles sont doublement paginées : la pagination traditionnelle se double d’une pagination   Lire plus...

De : Philippe Annocque   Lancer une recherche
Par : http://hublots2.blogspot.fr
Source article : http://hublots2.blogspot.fr/2015/01/courants-blancs-de-philippe-jaffeux.html

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Cahier Critique de Poésie

Philippe Jaffeux : Courants blancs / ALPHABET De A à M

Philippe Jaffeux                             CHRISTOPHE STOLOWICKI Depuis que je connais Philippe Jaffeux je suis fâché de devoir probablement mourir. Pour échapper au sort commun je bâtirai une œuvre colossale. Des courants blancs synaptiques  me parcourent de frissons, mon alphabet se subdivise et sa moitié de A à M porte un quart livre en chacun de ses flancs. Le sang d’encre qui me ronge lève des portées de lettres comme dents de géant. Les contraintes que je m’inflige plus fertiles que les allées du rêve. Pardonne-moi, Jaffeux, de plaisanter. Ta lecture arrache les rimes, les tripes et la raison. Un tour de vis, un tour d’écrou, un élargissement intellectuel, trois petits tours et s’en demeure un monde   Lire plus...

De : Christophe Stolowicki   Lancer une recherche
Par : http://cahiercritiquedepoesie.fr
Source article : http://cahiercritiquedepoesie.fr/ccp-29-1/philippe-jaffeux-courants-blancs-alphabet-de-a-a-m

 


 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Courants blancs – Philippe Jaffeux

Editions L'Atelier de l'agneau – 2014

Une cathédrale de mots ! Pas au sens proustien mais dans la construction monolithique de chaque page composée de vingt-six lignes, vingt-six aphorismes qui hésitent entre récit (imp/passé simple) -où l'imparfait a ce rendu « mélancolique » que lui reconnaissait Proust encore- réflexion et poésie. La quatrième de couverture signale : « aucun de ces « courants » n'a été écrit ; ils ont tous été enregistrés avec un dictaphone  numérique ». Précaution essentielle tant on sent le souffle langagier d'une parole qui s'éprouve et se creuse dans le silence. L'incipit est prometteur : «  Il se noya dans un cercle lorsqu'il confondit l'eau avec une quinzième lettre solaire » On est averti, on a   Lire plus...

De : Marie-Josée Desvignes   Lancer une recherche
Par : http://marie873.wix.com/autre-monde
Source article : http://marie873.wix.com/autre-monde#!pjaffeux--courants-blancs/cbuy

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Alphabet (de A à M)

Un livre qualifié de « proliférant et multiforme » (C.Vercey), « vertige lucide » (F.Huglo), « nouvelle énergie » et « une des plus grandes entreprises littéraire du temps » (J-P Gavard-Perret), ne peut qu'intriguer et inviter à la découverte. A contrario, le même livre, un pavé de près de deux kilos, au format 21x29,7 pourrait faire fuir. Mais ce nouvel Objet Littéraire Non Identifié mérite vraiment les hommages qu'il reçoit un peu partout. Philippe Jaffeux, qui affirmait « Le propre de l'homme est de se salir au contact d'une parole transparente » [1] n'hésite pas à nous nettoyer l'esprit avec toute l'encre des manques, interstices et pages blanches. Revenir aux fondements non pas de la langue mais de la   Lire plus...

De : Denis Heudré   Lancer une recherche
Par : http://www.recoursaupoeme.fr
Source article : http://www.recoursaupoeme.fr/critiques/philippe-jaffeux-alphabet-de-a-m/denis-heudre

 


 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Le flotoir sur courants blancs

Le Flotoir : 12 Septembre 2014 (extraits) Écrire (Dubuffet) Pensant à Philippe Jaffeux et à ce qu’il tente et surtout ce contre quoi il lutte, je relève cela : « Il se pourrait qu’écrire, à cause de la mise en forme que cela implique, entraîne, bien plus que l’expression orale (qui l’entraîne elle-même déjà) un alourdissement, un empêtrement de la pensée, et, en tout cas, une inclination pour celle-ci à entrer dans des moules traditionnels qui l’altèrent. » (Jean Dubuffet, Asphyxiante culture, Minuit, 1986, source) Du Flotoir et surtout des journaux de lecture C’est donc encore une variation sur la méthode du journal de lecture, souvent entrepris dans ce flotoir. Puisque aussi bien avec Boris W. qu’avec Philippe Jaffeux ont bien voulu se prêter au commentaire du commentaire… et confirmer ou infirmer mes intuitions. Passionnant processus. Le Flotoir : 09 Septembre 2014 (extraits) Du chaos (P. Jaffeux) [Poursuite de la lecture de Courants blancs   Lire plus...

De : Florence Trocmé   Lancer une recherche
Par : http://poezibao.typepad.com/flotoir/
Source article : http://poezibao.typepad.com/flotoir/page/2/

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Le flotoir sur alphabet de A à M

Le Flotoir : 29 Janvier 2015 (extraits) L’apprenti sorcier (Philippe Jaffeux)  [Je continue à explorer l’entretien entre Philippe Jaffeux et Emmanuèle Jawad] Passionnante lucidité sur le processus créatif : « L’Apprenti Sorcier me semble être la seule histoire qui pourrait illustrer une partie de mon activité. Je jette souvent des mots en l’air sans savoir où ils vont retomber. Lorsque l’enchantement opère, ces vocables s’entrechoquent et ils deviennent incontrôlables. Mon écriture alors s’emballe d’autant plus qu’elle est électrisée et toujours accompagnée par de la musique, le plus souvent, frénétique… parce que tout est question de rythme et de rien d’autre, à mon avis. Je suis ensuite entraîné par mon intuition, par mes pulsions et   Lire plus...

De : Florence Trocmé   Lancer une recherche
Par : http://poezibao.typepad.com/flotoir/
Source article : http://poezibao.typepad.com/flotoir/

Article 71 à 80 sur 138   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::