Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements
- Sur Mots

 
 
Article 81 à 90 sur 144   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::  

 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Courants blancs de Philippe Jaffeux

L’objet est un carré bleu nuit traversé d’un éclair clairement électrique publié aux éditions l’Atelier de l’agneau dans une collection qui ne s’appelle pas tout à fait aphorismes puisque c’est juste aphoris. Et de fait en l’ouvrant on peut penser aussi que Courants blancs est un recueil d’aphorismes qui n’en sont pas tout à fait. L’œil y est tout de suite alerté par la régularité de la longueur des apparents aphorismes, un énoncé d’une ligne à chaque fois mais pas plus sans autre ponctuation que son point final, énoncé multiplié à raison de vingt-six par page ; régularité donc aussi de la longueur des pages, lesquelles sont doublement paginées : la pagination traditionnelle se double d’une pagination   Lire plus...

De : Philippe Annocque   Lancer une recherche
Par : http://hublots2.blogspot.fr
Source article : http://hublots2.blogspot.fr/2015/01/courants-blancs-de-philippe-jaffeux.html

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Cahier Critique de Poésie

Philippe Jaffeux : Courants blancs / ALPHABET De A à M

Philippe Jaffeux                             CHRISTOPHE STOLOWICKI Depuis que je connais Philippe Jaffeux je suis fâché de devoir probablement mourir. Pour échapper au sort commun je bâtirai une œuvre colossale. Des courants blancs synaptiques  me parcourent de frissons, mon alphabet se subdivise et sa moitié de A à M porte un quart livre en chacun de ses flancs. Le sang d’encre qui me ronge lève des portées de lettres comme dents de géant. Les contraintes que je m’inflige plus fertiles que les allées du rêve. Pardonne-moi, Jaffeux, de plaisanter. Ta lecture arrache les rimes, les tripes et la raison. Un tour de vis, un tour d’écrou, un élargissement intellectuel, trois petits tours et s’en demeure un monde   Lire plus...

De : Christophe Stolowicki   Lancer une recherche
Par : http://cahiercritiquedepoesie.fr
Source article : http://cahiercritiquedepoesie.fr/ccp-29-1/philippe-jaffeux-courants-blancs-alphabet-de-a-a-m

 


 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Courants blancs – Philippe Jaffeux

Editions L'Atelier de l'agneau – 2014

Une cathédrale de mots ! Pas au sens proustien mais dans la construction monolithique de chaque page composée de vingt-six lignes, vingt-six aphorismes qui hésitent entre récit (imp/passé simple) -où l'imparfait a ce rendu « mélancolique » que lui reconnaissait Proust encore- réflexion et poésie. La quatrième de couverture signale : « aucun de ces « courants » n'a été écrit ; ils ont tous été enregistrés avec un dictaphone  numérique ». Précaution essentielle tant on sent le souffle langagier d'une parole qui s'éprouve et se creuse dans le silence. L'incipit est prometteur : «  Il se noya dans un cercle lorsqu'il confondit l'eau avec une quinzième lettre solaire » On est averti, on a   Lire plus...

De : Marie-Josée Desvignes   Lancer une recherche
Par : http://marie873.wix.com/autre-monde
Source article : http://marie873.wix.com/autre-monde#!pjaffeux--courants-blancs/cbuy

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Alphabet (de A à M)

Un livre qualifié de « proliférant et multiforme » (C.Vercey), « vertige lucide » (F.Huglo), « nouvelle énergie » et « une des plus grandes entreprises littéraire du temps » (J-P Gavard-Perret), ne peut qu'intriguer et inviter à la découverte. A contrario, le même livre, un pavé de près de deux kilos, au format 21x29,7 pourrait faire fuir. Mais ce nouvel Objet Littéraire Non Identifié mérite vraiment les hommages qu'il reçoit un peu partout. Philippe Jaffeux, qui affirmait « Le propre de l'homme est de se salir au contact d'une parole transparente » [1] n'hésite pas à nous nettoyer l'esprit avec toute l'encre des manques, interstices et pages blanches. Revenir aux fondements non pas de la langue mais de la   Lire plus...

De : Denis Heudré   Lancer une recherche
Par : http://www.recoursaupoeme.fr
Source article : http://www.recoursaupoeme.fr/critiques/philippe-jaffeux-alphabet-de-a-m/denis-heudre

 


 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Le flotoir sur courants blancs

Le Flotoir : 12 Septembre 2014 (extraits) Écrire (Dubuffet) Pensant à Philippe Jaffeux et à ce qu’il tente et surtout ce contre quoi il lutte, je relève cela : « Il se pourrait qu’écrire, à cause de la mise en forme que cela implique, entraîne, bien plus que l’expression orale (qui l’entraîne elle-même déjà) un alourdissement, un empêtrement de la pensée, et, en tout cas, une inclination pour celle-ci à entrer dans des moules traditionnels qui l’altèrent. » (Jean Dubuffet, Asphyxiante culture, Minuit, 1986, source) Du Flotoir et surtout des journaux de lecture C’est donc encore une variation sur la méthode du journal de lecture, souvent entrepris dans ce flotoir. Puisque aussi bien avec Boris W. qu’avec Philippe Jaffeux ont bien voulu se prêter au commentaire du commentaire… et confirmer ou infirmer mes intuitions. Passionnant processus. Le Flotoir : 09 Septembre 2014 (extraits) Du chaos (P. Jaffeux) [Poursuite de la lecture de Courants blancs   Lire plus...

De : Florence Trocmé   Lancer une recherche
Par : http://poezibao.typepad.com/flotoir/
Source article : http://poezibao.typepad.com/flotoir/page/2/

 


 

Article sur Sur Alphabet de A à M - (Tout afficher)
Le flotoir sur alphabet de A à M

Le Flotoir : 29 Janvier 2015 (extraits) L’apprenti sorcier (Philippe Jaffeux)  [Je continue à explorer l’entretien entre Philippe Jaffeux et Emmanuèle Jawad] Passionnante lucidité sur le processus créatif : « L’Apprenti Sorcier me semble être la seule histoire qui pourrait illustrer une partie de mon activité. Je jette souvent des mots en l’air sans savoir où ils vont retomber. Lorsque l’enchantement opère, ces vocables s’entrechoquent et ils deviennent incontrôlables. Mon écriture alors s’emballe d’autant plus qu’elle est électrisée et toujours accompagnée par de la musique, le plus souvent, frénétique… parce que tout est question de rythme et de rien d’autre, à mon avis. Je suis ensuite entraîné par mon intuition, par mes pulsions et   Lire plus...

De : Florence Trocmé   Lancer une recherche
Par : http://poezibao.typepad.com/flotoir/
Source article : http://poezibao.typepad.com/flotoir/

 


 

Article sur Entretiens - (Tout afficher)
"Poétique des Courants" Revue Décharge n°157

Claude Vercey - Philippe Jaffeux

Au regard de la difficulté à amener 1’auteur à s’expliquer, je suis fort satisfait de cette page, née d’échanges mails soutenus entre Philippe Jaffeux et moi : Cela sera peut-être très succinct car j'ignore moi-même la raison d'être de ce mot, m'avertissait-il d’emblée (mail du 9 décembre 2012), avant le lendemain de sembler carrément capituler J'ai essayé en vain d'écrire un commentaire sur mes Courants. A mon avis, tout ce que je pourrais écrire serait défavorable à ces phrases qui essayent d'être spontanées, renversantes voire "intrigantes" (comme vous l'avez si bien noté). Néanmoins, au fil du temps et des réponses, une véritable poétique s’est esquissée, par fragments, que 1'auteur a bien voulu relire, retoucher et finalement réécrire. Et je suis très heureux qu'il confirme dans ses réflexions d'aujourd'hui des hypothèses que j'ai d'abord suggérées dans les deux I.D que j'ai publiés à son propos. C.V. Du 10 au 15 Déc. 2012 : J'ignore moi-même la véritable   Lire plus...

Par : http://www.dechargelarevue.com
4, rue de la Boucherie
89240 Egleny

 


 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, Courants blancs

Chaque phrase se détache de l’ensemble et chaque phrase se détache d’elle-même pour venir nous interroger parce qu’elle est toujours double. Il faut que la première partie trouve sa justification en la seconde. Et pourtant entre chaque partie de la phrase, il y a hiatus, opposition dans un tout vraisemblable, uni et qui coule par lui-même. Prisonnier d’une tour, nous regardons par la lorgnette, toute la vie est là dans l’étroitesse de l’ouverture. Les phrases, comme des flèches, décrivent un paysage et l’étalent devant nous. Ce sont des murs épais de mots que nous traversons. Toutes ces phrases écrites à la troisième personne, provoquent un détachement, un regard sur le monde qui reste à distance. Philippe Jaffeux tient la mesure par un double balancement qui du plus au moins, de l’abstrait au concret des mots, des   Lire plus...

De : Jean-Marie Corbusier   Lancer une recherche
Par : http://www.recoursaupoeme.fr
Source article : http://www.recoursaupoeme.fr/critiques/philippe-jaffeux-courants-blancs/jean-marie-Corbusier

 


 

Article sur Sur courants blancs (et courants 505 : le vide) - (Tout afficher)
Philippe Jaffeux, « COURANTS BLANCS », Atelier de l’agneau, 2014

Ce n’est certainement pas un hasard si ce troisième ouvrage de Philippe JAFFEUX s’intitule « Courants blancs ». On pense dès le premier instant à « l’écriture blanche » de Roland Barthes, à l’origine d’un monde où la lettre serait virginale et souveraine. Mais aussi, à l’éternelle mouvance d’une ligne d’écriture qui vient s’échouer sur la page blanche et reprendre aussitôt ses secrets. L’auteur nous apparaît comme cet « il » ou « île » qui en forme de cercle détient la vérité et son contraire. L’animal, le ciel, l’humanité, Dieu, l’alphabet, le chiffre se croisent et s’entrelacent dans une perpétuelle psalmodie qui n’est pas sans faire écho aux magies ancestrales,   Lire plus...

De : Esther Ségal   Lancer une recherche
Par : http://traversees.wordpress.com
Source article : http://traversees.wordpress.com/2014/11/06/philippe-jaffeux-courants-blancs-atelier-de-lagneau-2014-2

 


 

Article sur Sur N L'é n ième - (Tout afficher)
A propos de N de Philippe Jaffeux

Vingt-six textes de forme carrée, ou plutôt très légèrement rectangulaire si on vérifie la mesure avec une règle graduée, mais cela, l’œil préfère ne pas le voir. A droite comme à gauche, les lignes sont justifiées, y compris la dernière ligne, côté droit, à 1 ou 2 millimètres près. Les textes sont placés dans un format A4, la marge du haut étant un peu plus grande que celle du bas. Le titre s’y inscrit mais ce n’est pas à mon avis la seule raison qui fait que le blanc est plus large en haut qu’en bas : cela répond sans doute à une esthétique, une sorte de loi typographique à laquelle notre œil est probablement habitué. « Un carré alchimique ponctue son intégration dans un rectangle », commente   Lire plus...

De : Jean Louis Rambour   Lancer une recherche
Par : http://inks-passagedencres.fr
Source article : http://www.inks-passagedencres.fr/spip.php?article234

Article 81 à 90 sur 144   :: PREMIER ::   ·  :: PRÉCÉDENT ::   · 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::