Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements
 

Articles > Sur Deux

Sur Deux


 
Article 1 à 10 sur 13    ·   · 1   2   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::  

 

Deux de Philippe Jaffeux – Éditions Tinbad

Deux de Philippe Jaffeux – Éditions Tinbad   Le même ou presque nombre restreint de lignes afin que chaque fragment dialogué fût émis en un souffle comme le genre poétique du haïku en a le privilège ; une géométrie textuelle propre à rappeler, à travers les références internes au cinéma, le format 1/37 des premiers films parlant ; l’extrême aération entre les expirations phrasées, rappel de l’arrêt en tant que forme suprême du mouvement dans le Nõ et repris dans le Kabuki où il devient la « pose » ou le « mie ». La conversation apparente de deux locuteurs littéraires sur un feuilleté de pages blanches repose sur une double négation, celle précisément des deux locuteurs. Elle est de nature dialectique. Celle qui   Lire plus...

De : Jacques Sicard   Lancer une recherche
Par : https://www.editionstinbad.com/presse
Revue Tinbad n°5
5, rue des Beaux-Arts
75006 PARIS

 


 

Notes pour Deux

Notes pour Deux   Deux est une pièce pour 26 acteurs (trices) : 13 d'entre eux se partagent, comme ils le veulent, le rôle de n°1 et 13 autres celui de n°2. Ces deux numéros se succèdent sur scène, rapidement, sans interruption, après avoir dit leurs répliques qui peuvent être mémorisées juste avant leur entrée. La compréhension du texte est accessoire; cette pièce est d'abord une performance sportive et locutoire. Deux s'appuie sur une tension, un décalage acrobatique, entre des exploits physiques et l'interprétation de 1222 répliques abstraites qui peuvent être prononcées dans n'importe quel ordre et supprimées à l'envi. Chacune des phrase de ce dialogue peut être approfondie à l'occasion d'une lecture patiente mais non lors de leur interprétation. L'espace   Lire plus...

De : Philippe Jaffeux   Lancer une recherche
Par : https://www.editionstinbad.com/presse
Cahiers de Tinbad n°5
5, rue des Beaux-Arts
75006 PARIS

 


 

Le vide est un plein

Le vide est un plein l'écriture de Philippe Jaffeux   Le classicisme se régénère en effectuant un retour à sa propre source, pour continuer son cours en avançant. « Il faut être résolument moderne », en tenant « le pas gagné ». Ce pourrait être une des clés de lecture d'Alphabet, des Courants ou de Deux, et l'on devrait encore citer Rimbaud : « Lisez-moi littéralement et dans tous les sens ». Pourquoi citer Rimbaud ? Car Philippe Jaffeux est partie prenante d'une tradition littéraire et reconnaît en l'autre la tradition ou l'absence de tradition. Ses lectures – le Tao, auquel il se réfère très souvent, la poésie expérimentale et tout un échafaudage non visible de sciences humaines sont présents dans ses livres   Lire plus...

De : Nicolas Jaen   Lancer une recherche
Par : http://www.dechargelarevue.com
Revue Décharge 175
4, rue de la Boucherie
89240 Egleny

 


 

Contrer la logique binaire

Philippe Jaffeux, auteur de nombreux recueils poétiques, est un habitué des dispositifs textuels cherchant à circonscrire le flux sans fin du langage. Courants blancs et Autres courants, publiés à l’Atelier de l’agneau, se construisaient autour d’une série de 70 textes composés de 26 phrases ou vers libres dans lesquels un principe de répétition était activé autour de lexèmes privilégiés afin d’encourager les rencontres hasardeuses, les courts-circuits théoriques, les dérapages contrôlés. Le dernier recueil de l’auteur, publié aux éditions Tinbad, Deux, s’il se présente comme un texte théâtral, s’inscrit dans la continuité de ses expérimentations poétiques.     Deux personnages, identifiés chacun par un   Lire plus...

De : Olivier Rachet   Lancer une recherche
Par : http://olrach.overblog.com
Source article : http://olrach.overblog.com/2017/08/contrer-la-logique-binaire.html

 


 

Philippe Jaffeux, Deux,Tinbad, Théâtre

La première fois que j’ai eu devant les yeux Kasimir Malevitch, j’ai pensé que l’artiste avait posé le geste ultime, qu’ensuite plus aucun peintre ne pourrait plus chercher à représenter le monde en pensant que c’était l’un des buts ultimes de la peinture, de l’art. C’était comme si Malevitch venait de tuer la peinture. Il est bien des poètes qui posent à leur tour des gestes aussi extrêmes, remettant en cause non seulement le rôle du poème, de l’écriture mais aussi et surtout le rôle du poète et de sa place dans le monde qu’on scinde à volonté en catégories de genres, de styles. Je pense que Philippe Jaffeux est de ceux qui poussent la réflexion artistique et donc poétique jusqu’à une de ses ultimes étapes et ce dans chacun de ses textes qui   Lire plus...

De : Lieven Callant   Lancer une recherche
Par : https://traversees.wordpress.com
Source article : https://traversees.wordpress.com/2017/07/24/philippe-jaffeux-deux-tinbad-theatre-2017-21e/

 


 

Théâtre abstrait

Théâtre abstrait Deux est un livre complexe à plusieurs égards. Tout d’abord parce que c’est un livre de théâtre – une sorte de pièce de chambre. Et puis, parce que cette pièce se présente sous forme expérimentale. Deux est constitué d’un dialogue entre N°1 et N°2, écrit sous forme de paragraphes à peu près égaux, mais qui ne se répondent pas. L’auteur explique qu’il est possible de faire jouer 1 et 2 chacun par treize acteurs, et cela dans le désordre, sans souci de répliques ni de continuité dramaturgique (ou plutôt, continuité à concevoir dans l’espace même de la scène). Il ne faut pas avoir peur de cette présentation sommaire, même si la lecture reste exigeante et tendue, car ce texte difficile   Lire plus...

De : Didier Ayres   Lancer une recherche
Par : http://www.lacauselitteraire.fr
Source article : http://www.lacauselitteraire.fr/deux-philippe-jaffeux-2eme-critique

 


 

Deux, de Philippe Jaffeux

Il est des livres qui sont faciles à lire et je ne les aime pas toujours, les trouvant trop superficiels. Il est des livres qui sont difficiles à lire et que je n'aime pas lire, car ils sont tout simplement illisibles, expérimentaux pour le plaisir de n'être pas compris et d'en foutre plein la vue aux profanes. Et enfin, il est des livres qui valent la peine d'être lus, même s'ils sont difficiles à lire. « Deux », de Philippe Jaffeux, publié par les éditions Tinbad, appartient pour moi à cette dernière catégorie de livres. Comme toujours chez l'auteur, il s'agit d'une suite de phrases qui peuvent être lues dans le désordre, même si elles sont dites par deux personnages n°1 et n°2 et même si elles sont destinées au théâtre, comme précisé sur la couverture. Le temps est   Lire plus...

De : Patrice Maltaverne   Lancer une recherche
Par : http://poesiechroniquetamalle.blogspot.fr
Source article : http://poesiechroniquetamalle.blogspot.fr/2017/07/deux-de-philippe-jaffeux.html

 


 

Ecrire / Parler

Deux, juin 2017, 236 pages, 21 € Ecrivain(s): Philippe Jaffeux Edition: Editions Tinbad Écrire / parler Philippe Jaffeux écrit ici pour la première fois pour le théâtre. Des notes de l’éditeur, plus que le texte en lui-même, inscrivent le livre dans le genre dramatique. Ce qui relèverait du théâtre, ce serait cette lecture extérieure s’appuyant sur la présence de deux personnages, le décompte de 1222 répliques qui « peuvent être supprimées à l’envi et peuvent être disposées aussi dans n’importe quel ordre ». Elles seraient confiées à 26 comédiens ou comédiennes « sortant de la scène par tous les côtés, ainsi que du sol ; du plafond et de la salle ». Rien de tout cela n’apparaît dans les   Lire plus...

De : Marie Du Crest   Lancer une recherche
Par : http://www.lacauselitteraire.fr
Source article : http://www.lacauselitteraire.fr/deux-philippe-jaffeux

 


 

"Deux"

Je suis tentée de débuter cette note de lecture par ces mots d’Antonin Artaud à propos de Six personnages en quête d’auteur de Pirandello, publiés dans "La Criée" le 24 mai 1923 : « Au commencement la vie continue. Il n’y a pas de spectacle (…) Il n’y a pas de pièce. » Mais, dans Deux de Philippe Jaffeux, publié dans la collection "Théâtre-Tinbad" en ce mois de juin 2017, le lecteur n’assistera pas à une répétition. Il assistera à un dialogue entre deux personnages -ou trois puisqu’il faut compter avec une troisième figure (IL) évoquée dans son absence même- dont « les rôles, N°1 et N°2, sont tenus chacun par 13 acteurs qui se partagent les répliques » (Christelle Mercier,   Lire plus...

De : Murielle Compère-Demarcy   Lancer une recherche
Par : http://poezibao.typepad.com/poezibao/
Source article : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2017/06/note-de-lecture-philippe-jaffeux-deux-par-murielle-compère-demarcy.html

 


 

Deux

Ceci n’est pas une pièce, mais un ouvroir de performances potentielles. Aucune unité de temps, de lieu, d’action, ni même de texte, les 26 acteurs tenant les rôles du N°1 et du N°2 étant invités à choisir ou à prélever au hasard, dans n’importe quel ordre, parmi les 1222 répliques, et à entrer sur scène de tous côtés, à en sortir après leur intervention. Performance physique et collective : ballet ou numéro de cirque. Ceci n’est pas une pièce, mais ressemble à Godot : deux personnages évoquent une troisième figure. L’attente est qualifiée d’ «insensée », de « théorique », de « despotique », d’ « inexplicable ». L’illustration de   Lire plus...

De : François Huglo   Lancer une recherche
Par : https://www.sitaudis.fr
Source article : https://www.sitaudis.fr/Parutions/deux-de-philippe-jaffeux.php

Article 1 à 10 sur 13    ·   · 1   2   ·  :: SUIVANT ::  ·   :: DERNIER ::