Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements
 

Articles > Sur 26 Tours

Sur 26 Tours


 

 

Articulons le geste d'écrire avec la rotation d'un livre détraqué

Pour son nouveau livre intitulé « 26 tours »(éditions plaine page, 10 €), Philippe Jaffeux renoue avec le premier O / L’AN à savoir les vers logés dans une forme. Du O et de la forme en CD, il passe au carré mais un carré qui se déplace en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre si bien que si on feuillète le livre à toute vitesse avec le pouce, l’objet semble en effet se déplacer car basé sur tout principe cinématographique, ce qui n’est pas étranger à l’auteur par son itinéraire universitaire : il a fait des études de cinéma. L’obsession du chiffre est la même : 26 textes donc, contenant 6 « aphorismes » chacun. Le contenu se focalise sur la thématique du mouvement en cours. La tautologie est un moyen chez Jaffeux de surligner. Ce qui   Lire plus...

De : Françoise Favretto   Lancer une recherche
Par : https://chronercri.wordpress.com
Source article : https://chronercri.wordpress.com/edition-en-ligne-2/

 


 

Et pourtant elle tourne !

Il est des lectures plus réjouissantes que d’autres, des expérimentations visuelles et verbales qui visent dans le mille. Le dernier recueil poétique de Philippe Jaffeux, 26 tours, publié aux éditions Plaine page, en fait sans nul doute partie. De format carré, qui n’est pas sans rappeler la forme même d’une pochette de vinyle, l’ouvrage comporte vingt-six textes incluant chacun six propositions – six énoncés dans lesquels le présent a une valeur performative, comme si le simple fait d’énoncer mettait en branle un mécanisme sans fin dont l’écriture ne serait que le moteur. Chacun de ses textes est contenu dans un carré qui, d’une page à l’autre, pivote dans le sens des aiguilles d’une montre. La lecture s’en trouve désorientée, ou plutôt   Lire plus...

De : Olivier Rachet   Lancer une recherche
Par : http://olrach.overblog.com
Source article : http://olrach.overblog.com/2017/09/et-pourtant-elle-tourne.html

 


 

Un livre en 26 tours

Phillipe Jaffeux nous offre un livre tournant, en 26 tours. Nous connaissions le disque vinyle 45 tours, 33 tours. ; ici nous rencontrons le livre 26 tours. Pourquoi 26 ? Auteur du chef-d’œuvre Alphabet, Philippe Jaffeux n’a probablement pas choisi ce tour de disque pour son “folioscope” par « hasart »… 26 lettres au compteur de notre alphabet, 26 tours pour faire tourner la Langue, la déconstruire : la reconstruire.    → 26 Tours comme l’insertion de « la place d’un sens dans la mécanique d’un temps décalé » → 26 Tours comme la cinétique d’un Langage, « la langue d’une tension (qui) habite un  dépassement de votre écriture » → 26 Tours comme le rythme de cette tension de la langue   Lire plus...

De : Murielle Compère-Demarcy   Lancer une recherche
Par : http://zone-critique.com
Source article : http://zone-critique.com/2017/06/12/livre-26-tours/

 


 

26 tours de Philippe Jaffeux

Tous les livres tournent autour de leur axe-reliure et toute lecture est « cinétique d’un livre », mais celui-ci le sait. Philippe Jaffeux et ses lecteurs s’en amusent comme les enfants font tourner de légers moulins qu’ils tiennent au bout des doigts. « Livre-derviche », atteignant « l’équilibre d’une toupie » ? En tournant rapidement les pages, on observe la rotation du carré inscrit dans le carré de la page. En s’arrêtant sur chacune, on décompose ce mouvement, comme Duchamp celui de son nu descendant l’escalier. Le plus souvent, la fin du texte imprimé dans le carré ne correspond pas à une fin de phrase. Cet enjambement d’une page sur l’autre amorce et accompagne le geste de tourner la page, qui apparente le livre à la bobine d’un film et nous détourne   Lire plus...

De : François Huglo   Lancer une recherche
Par : https://www.sitaudis.fr
Source article : https://www.sitaudis.fr/Parutions/26-tours-de-philippe-jaffeux.php

 


 

Philippe Jaffeux : « articulons le geste d’écrire avec la rotation d’un livre détraqué »

Pour son nouveau livre intitulé « 26 tours »(éditions plaine page, 10 €), Philippe Jaffeux renoue avec le premier O / L’AN à savoir les vers logés dans une forme. Du O et de la forme en CD, il passe au carré mais un carré qui se déplace en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre si bien que si on feuillète le livre à toute vitesse avec le pouce, l’objet semble en effet se déplacer car basé sur tout principe cinématographique, ce qui n’est pas étranger à l’auteur par son itinéraire universitaire : il a fait des études de cinéma. L’obsession du chiffre est la même : 26 textes donc, contenant 6 « aphorismes » chacun. Le contenu se focalise sur la thématique du mouvement en cours. La tautologie est un moyen chez Jaffeux de surligner. Ce qui   Lire plus...

De : Françoise Favretto   Lancer une recherche
Par : https://chronercri.wordpress.com/edition-en-ligne-2/
Source article : https://chronercri.wordpress.com/edition-en-ligne-2/

 


 

Philippe Jaffeux, 26 tours

La poé­sie cinétique Philippe Jaf­feux pro­pose une nou­velle cal­li­gra­phie lit­té­raire : ce ne sont plus les seg­ments phras­tiques qui tournent mais les pages elles-mêmes qui se mettent à tour­noyer. Afin que le livre soit maniable : chaque page « virago » est incluse dans une page sup­port. Dès lors, l’outil livre reste pra­ti­cable même s’il faut par­fois le tour­ner pour le lire — ou se tordre la tête. La poé­sie se révèle « un mou­ve­ment qui se règle sur un livre déso­béis­sant » en 26 tours qui font échos au 26 lettres du voca­bu­laire que l’artiste pour­suit . Et le sens dont il est ques­tion peut être pris sous divers angles et accep­tions là où existent des endroits   Lire plus...

De : Jean-Paul Gavard-Perret   Lancer une recherche
Par : http://www.lelitteraire.com/?p=9017
Source article : http://www.lelitteraire.com/?p=31598