Philippe JAFFEUX

Créé le : 14/11/2012

philippejaffeux@hotmail.fr
 
 

 

- Entretiens
- Sur O L'AN /
- Sur N L'é n ième
- Sur courants blancs (et courants 505 : le vide)
- Sur Alphabet de A à M
- Sur autres courants
- Mails
- Sur Ecrit parlé
- Sur Entre
- Sur Deux
- Sur 26 Tours
- Sur Glissements
 

Articles > Sur O L'AN /

Sur O L'AN /


 

 

Alphabet de Philippe Jaffeux

85 Alphabet de Philippe Jaffeux, ou l’homme  qui murmurait à l’oreille des machines Camille Bloomfield Université de Paris 3, Sorbonne-Nouvelle     Résumé Alphabet , de Philippe Jaffeux, est une œuvre fascinante qui consacre à chaque lettre située entre A et O une machine poétique popre. Dans O L’Anl (Atelier de l’Agneau, 2012), la machine est à la fois visuelle (chaque poème évoque la forme du CD-Rom), contrainte (le nombre de lettres et de mots y est aussi importante que le nombre d’occurrences du O dans certains mots, par exemple), combinatoire (par une syntaxe répétitive et alternée)… Le texte se fait litanie étourdissante, derrière laquelle on perçoit une sorte de mystique cryptée. On est en présence de Perec, mais aussi de Queneau, et de l’Oulipo en   Lire plus...

De : Camille Bloomfield   Lancer une recherche
Source article : http://www.academia.edu/10810168/Alphabet_de_Philippe_Jaffeux_l_homme_qui_murmurait_a_l_oreille_des_machines

 


 

DeLitteris O  L'AN /   Philippe Jaffeux  , Editions L'atelier de l'Agneau

Prendre langue en modelant l’alphabet, en le pliant à ses contraintes, à ses désirs, pour lui redonner pleine substance poétique. Travailler ce O de l’origine, cette bouche bée d’où sort, rythmique, visuel, le poème Philippe Jaffeux se situe aux confluents de l’Oulipo et du Lettrisme, et, brisant les barrières entre littérature, mathématiques et formalisme visuel, taille sa propre modernité – on pourrait presque dire la “sculpte”, tant les mesures (variables de poids, de longueur, d’épaisseur, de composition, de couleur… Tout ce qui peut apporter de la matérialité au poème) font partie intégrante de son travail. Dans ce recueil, les poèmes prennent la forme circulaire de 26 dessins de cédéroms d’un diamètre de 12 centimètres. Chaque dessin contient 15 phrases exposant un mot de 15 lettres orthographié avec deux O. De ce jeu de contraintes surgit un étrange rythme basé sur la répétition et la circularité, heurté par des slashs qui, en suggérant d’un trait une date/une   Lire plus...

De : Julie Proust Tanguy   Lancer une recherche
Par : http://www.delitteris.com
Source article : http://www.delitteris.com/au-fil-des-pages/o-l-an/

 


 

O L'AN / de Philippe Jaffeux par Jacques Barbaut

A/ Le diamètre d'un cédérom encercle la 365e page d'un abcdefghijklmno et 15 lettres libèrent le double fond épistémOlOgique d'un a / n p / on / ctué / B/ Un tête à tête entre 2 lettres séparées d'une écriture obsolète isole le monde cOnversatiOnnel d'un calendrier n / um / ér / ique / C/ Les enseignements d'un calendrier contradictoire programment la déscOlarisatiOn d'un écrivain analphabète grâce à la mise en boucle imprévisible de 365 mots / bi / na / ires / D/ Des lettres prOtOplasmiques alimentent 26 cellules qui affament le noyau d'un cédérom secrété par l'énergie d'un alphabet / ra / ss / asié / E/ Une page théâtrale projette l'identité d'un contraste qui se découpe sur l'indépendance d'un peuple d'ombres cOchinc / hi / nO / ises / F/ La matière d'un système de signes définit un vocabulaire chaotique grâce aux buts terminOlOgiques d'un dictionnaire / ab / st / rait / G/ Un an immanent au diamètre d'un cédérom transcende les autOlimitatiOns d'une mesure qui   Lire plus...

De : Jacques Barbaut   Lancer une recherche
Par : http://www.sitaudis.fr
Source article : http://www.sitaudis.fr/Parutions/l-an-de-philippe-jaffeux.php

 


 

Tapages A Reçu : O L'AN/ De Philippe Jaffeux

Philippe Jaffeux fait partie de ces auteurs émergents dont les travaux gagneraient à être mieux connus pour leur originalité, leur maîtrise de la contrainte formelle, et leur qualité proprement rythmique, dans une mécanique qui évacue tout lyrisme pour se focaliser sur des aspects plus techniques voire technologiques, ne diminuant en rien les qualités poétiques de l'œuvre. Les lecteurs des excellentes revues N4728, BoXon, Ouste ont d'ailleurs déjà pu croiser cet auteur très prolifique, qui est également assez actif sur le net. Philippe Jaffeux a ainsi publié cette année aux éditions L'atelier de l'agneau son premier livre : O L'an/, fragment (détachement du O) d'Alphabet, un vaste programme ayant pour base les lettres de l'alphabet, et visant à les resignifier, chacune faisant l'objet d'un traitement artistique particulier. Le traitement de la lettre O – qui Occupe tout ce premier recueil de Philippe Jaffeux – va être déterminé par sa forme circulaire, associée à la forme   Lire plus...

De : Yannick Torlini   Lancer une recherche
Par : http://tapages.over-blog.fr
Source article : http://tapages.over-blog.fr/article-tapages-a-re-u-o-l-an-de-philippe-jaffeux-88697881.html

 


 

I.D n° 359 : L'écriture au pied de la lettre

Je crois avoir été parmi les premiers lecteurs d'Alphabet, de Philippe Jaffeux, qui avait choisi de le proposer à la collection Polder. Je le reçus sous forme de photocopies et sur cédérom : c'était marquer d'emblée une familiarité peu commune avec les nouvelles technologies médiatiques et ses supports, familiarité qui expliquait assez bien, me semblait-t-il , le caractère et l'ampleur de l'œuvre qui m'était proposée. Le format de notre collection est de 10 x 14 cm, et on y dépasse pas les 60 pages ; accueillir le texte de Philippe Jaffeux qui dans son intégralité se déploie sur 390 pages bien remplies, était d'emblée inenvisageable. Je conseillai à l'auteur de « se rapprocher d'éditeurs qui jouent à la fois sur l'édition web et sur l'édition papier ». Je pensais précisément à une édition sur cédérom, où les textes pourraient se déployer à leur aise dans l'espace virtuel. Il est vrai que de tels éditeurs sont rares. Pour l'heure cependant, des extraits significatifs   Lire plus...

De : Claude Vercey   Lancer une recherche
Par : http://www.dechargelarevue.com
Source article : http://www.dechargelarevue.com/id/index.php?commentaires=425

 


 

I.D n° 359 bis : au pied de la lettre

A mon avis, écrit Philippe Jaffeux, la popularité de l'ordinateur et d'Internet renouvelle le sens du mot Littérature, sans que celui-ci perde pour autant son lien avec les livres et leur histoire. » Et cet espoir, au bout du compte : « Au moyen de la publication en ligne, j'espère pouvoir toucher des personnes qui n'ont pas l'habitude de lire mais qui peuvent spontanément s'intéresser à mes textes. » Espoir, notons-le, partagé - aux antipodes - par les tenants de la lecture à haute voix, bateleurs et performeurs, une Edith Azam par exemple, que je nomme non par hasard mais parce que Du pop-corn dans la tête est le dernier titre paru de cette même collection Architexte. Deux évolutions antithétiques, peut-être ; un objectif commun à coup sûr. Pour en revenir à « O », le livre donne un aperçu, certes fragmentaire, de la vaste entreprise d'Alphabet. Aperçu éclairant mais singulier puisque chaque lettre appelle un parti-pris différent qui mène à une écriture différente. Les   Lire plus...

De : Claude Vercey   Lancer une recherche
Par : http://www.dechargelarevue.com
Source article : http://www.dechargelarevue.com/id/index.php?commentaires=424

 


 

Dossier : Philippe Jaffeux par Philippe Biget et Guy Chaty

Nous proposons aux lecteurs de Poésie /Première quelques textes d’un auteur, Philippe Jaffeux, qui a déjà été publié dans plusieurs revues sur papier ou en ligne (voir détails sur son site : www.philippejaffeux.com ). Cet auteur peut sembler singulier, mais il fait partie d’un ensemble d’écrivains qui, au fils du temps, se sont détournés de la production classique de poèmes reposant sur l’expression irrésistible d’émotions et d’images, contrôlée bien sûr parles mots. Déjà Mallarmé affirmait : "ce n’est pas avec des idées qu’on fait des poèmes, c’est avec des mots " et Paul Valéry : "c’est le son, c’est le rythme, ce sont les rapprochements physiques des mots, leurs effets d’induction ou leurs influences mutuelles qui dominent aux dépens de leur propriété de se consommer en un sens défini et certain." Parmi les écrivains modernes, certains ont fait naître des mots à partir des mots qu’ils venaient d’écrire : ainsi Michel Leiris, Henri Michaux, Raymond Queneau, Claude Simon.   Lire plus...

Par : http://poesiepremiere.free.fr
Maison Alegera
Quartier Ibai ondoa
64 220 Ispoure

 


 

O L'AN / Philippe Jaffeux : Edition Atelier de l'agneaux : Par Christophe ESNAULT

26 cercles, 26 lettres, une année. Quinze phrases. Des mots de quinze lettres comportant deux O. Sur chaque page, 30 O et 60 barres diagonales qui séparent 120 lettres… Absence totale de lyrisme. Poésie concrète, oulipienne, visuelle, ancrée dans une expérimentation formelle intransigeante, extrême. Ne laissant aucune place à un compromis narratif,tendant vers la méta-littérature, la quintessence d’un geste neuronal fait de connexion mathématique, numérique, circulaire… O L’an/est 1/15ème d’un projet intitulé ALPHABET (composé de 390 pages divisées en 15 lettres de 26 pages). On s’étonnede voir jaillir de lacontrainterythme et scansion, petite musique lancinante, pirouettes de sonorités, images improbables, juxtapositions de mots qui évoquent les surréalistes. On pense à La Maison des feuillesde Mark Z. Danielewski, à une littérature qui explose les codes de toutes littératures et laisse entendre une voix unique. Philippe Jaffeux m’impressionne. Il avance nu dans la vase   Lire plus...

De : Christophe ESNAULT   Lancer une recherche
Par : Revue Dissonances N°22 - http://revuedissonances.over-blog.com
La Grand-Maison
49570 Montjean-sur-Loire